06 novembre 2016 à Nkongsamba

0
297
rdpc
rdpc

rdpc

La solennité malgré la douleur

Si les souvenirs de la catastrophe d’Eséka étaient encore présents dans les esprits des militants de la section Rdpc Moungo….. il n’en demeure pas moins vrai que la célébration du 34ème anniversaire de l’accession de Paul Biya à la magistrature suprême s’est faite dans la solennité pour un parti qui se veut davantage fort et uni.

Réunis autour de leur camarade président, El Hadj Oumarou et sous l’œil vigilant et attentif de Lejeune Mbella Mbella, chef de la délégation départementale permanente du comité central dans le Moungo, les militantes, militants et sympathisants du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, section du Moungo…… se sont retrouvés à la place des fêtes de la ville de Nkongsamba pour célébrer comme il se devait les 34 années de règne du père du Renouveau, le bien nommé Paul Biya, président national du Rdpc, président de la République et chef de l’Etat. On notait aussi en bonne place la présence de Thomas Hona, préfet du département du Moungo.

Comme il fallait s’y attendre, la mobilisation était celle des grands jours. Elle était d’autant plus avérée que la section Rdpc Moungo…. Présidée par El Hadj Oumarou avait hâte de recevoir de manière particulière le chef de la délégation départementale permanente du comité central dans le Moungo, Lejeune Mbella Mbella par ailleurs ministre des relations extérieures. Conséquemment, les militants étaient venus des quatre coins de la section pour vivre cet évènement qui s’est voulu à la fois un évènement de réjouissance et de recueillement. Car il faut dire qu’à l’exemple du peuple camerounais tout entier, la section Rdpc Moungo… avait encore à l’esprit la terrible catastrophe ferroviaire du 21 octobre 2016 qui a endeuillé plusieurs familles. On eût dit qu’un point d’intersection avait été trouvé entre la politique et le religieux. Compréhensible donc le fait que de manière œcuménique, l’on ait pensé à recommander les âmes des victimes de cette catastrophe à Dieu, que l’on ait prié pour que le Cameroun soit épargné dans l’avenir, de telles catastrophes et surtout que l’on ait prié pour la paix au Cameroun.

Passés ces moments de recueillement, place a été laissée aux allocutions  politiques. Notamment celle d’El Hadj Oumarou, président de la section Rdpc Moungo…., par ailleurs maire de la commune d’arrondissement de Nkongsamba 1er. Une allocution est intervenue comme on peut se l’imaginer, après celles du président de la section Ojrdpc et celle de la présidente de section Ofrdpc. L’on aura surtout retenu de ces propos qui tenaient aussi lieu de souhait de bienvenue au nom de ses camarades, à la suite qui accompagnait le chef de délégation départementale permanente du comité central dans le Moungo, qu’il y avait lieu de soutenir avec la dernière énergie non seulement l’homme du 06 novembre 1982, mais aussi la politique qu’il incarne et qui a consisté à maintenir le Cameroun dans la paix en dépit des exactions encore entretenues par la secte terroriste Boko Haram, mais qui dans un futur très proche, sera complètement anéantie. Relativement à l’actualité portant sur l’éminence du démarrage de la Coupe d’Afrique des Nations de football féminin et conformément au thème sur lequel reposait ce 34ème anniversaire, à savoir : « Derrière le Président Paul Biya, soutenons le mouvement sportif camerounais pour le renforcement de l’intégration nationale et de la coexistence pacifique  et une collaboration mutuellement bénéfique entre les peuples et les nations ». El Hadj Oumarou n’a pas manqué de dire un mot en encourageant ses camarades à œuvrer au quotidien au renforcement de l’intégration nationale et à la coexistence pacifique entre les populations camerounaises. Fort heureusement, ce sont des principes respectés dans la section Rdpc Moungo …. En particulier et dans tout le département en général au regard du caractère cosmopolite de cette circonscription administrative. En tout cas, El Hadj Oumarou a réaffirmé l’attachement indéfectible des militants du Rdpc du Moungo à S.E Paul Biya et à la politique qu’il incarne.

A sa prise de parole, Lejeune Mbella Mbella, chef de la délégation départementale permanente du comité central dans le Moungo a axé son propos sur un aspect qui ne devrait échapper à quiconque : Le président Paul Biya continue à faire que le Cameroun reste un Etat de droit, un Etat démocratique, en témoigne la floraison des formations politiques qui se déploient en toute quiétude sur toute l’étendue du territoire national. Et d’ajouter sur le plan économique que c’est sous l’ère  Paul Biya que l’économie a été libéralisée. Cet qui fera en sorte qu’avec les mécanismes mis en place, le Cameroun atteigne son émergence à l’horizon 2035. « C’est pour cela que nous devons nous approprier cette politique pour en tirer les bénéfices ». Dans cette veine, le chef de la délégation départementale permanente du comité central dans le Moungo appelé les élites intérieures et extérieures à œuvrer pour la facilitation de cette émergence soutenue par la politique du renouveau. Ce qui passera par la création d’un comité de développement pour le Moungo qui devra accompagner, de par son expertise, ses conseils, toutes les actions allant dans le sens du développement. Il aura aussi émis le vœu de voir se mettre en place une plateforme départementale des femmes du Moungo et pour l’entreprenariat jeunes. Une allocution somme toute axée vers le volet économique, mais qui avait des connotations de rassemblement et de coexistence pacifique entre toutes les populations du Moungo.

Et quand fut délivrée la motion de soutien synonyme de la fin du meeting ou encore quand en chœur, les militants Rdpc de cette section ont dit : « joyeux anniversaire Monsieur le président », il se dégageait un air de satisfaction d’une chose bien faite.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here