Affaire Conac –Congelcam Quand les chefs traditionnels de l’ouest prennent position

0
310

Affaire Conac –Congelcam
Quand les chefs traditionnels de l’ouest prennent position

 

Après avoir mené leur propre enquête et face à ce qu’ils considèrent comme une cabale contre leur fils Sylvestre Ngouchinghe, Pdg de Congelcam, les monarques Bamilékés feront entendre leur voix dans les jours à venir. Pendant ce temps, la jeunesse se mobilise autour d’une plateforme des princes grassfields pour protéger ses leaders.

Le 28 décembre 2018 fut un vendredi noir pour la société Congelcam qui s’apprêtait à boucler en beauté sa fin d’année 2018,et pour cause ce jour, le président de la conac le Révérend docteur Dieudonné Massi Gams venait de rendre publique le rapport de la Conac sur l’état de la lutte contre la corruption au Cameroun en 2017.Devant des personnalités et la presse invités pour la circonstance, le président de la Conac pointait comme délinquants de la fortune publique de nombreuses entreprises privées et publiques parmi lesquels la société Congelcam S.A et son directeur général le sénateur sylvestre Ngouchinghe. Accusés d’être au cœur de plusieurs infractions ayant causés un préjudice de plus de 32 milliards de FCFA dans les caisses de l’état du Cameroun, le 02 janvier 2019 la Société Congelcam va apporter des éclairages à travers une lettre adressée au président Dieudonné Massi Gams. Dans l’optique de rassurer l’opinion et ses nombreux partenaires, le patron de Congelcam va rompre le silence pour dire sa part de vérité dans un entretien sans fioriture avec votre journal. A l’occasion le sénateur Sylvestre Ngouchinghe démontrait avec preuves à l’appui comment les 32 milliards qui sont imputés à son entreprise ne sont que le fruit d’un travail mal réalisé par les fins limiers de la Conac.

Affaire malheureuse

Dans un entretien accordé à la nouvelle expression du 25 février 2019, SM Njitack Ngompé Pelé dénonce ce qu’il qualifie d’affaire malheureuse contre le patron de Congelcam : « Il s’agit d’une affaire malheureuse, malheureusement qui est survenue pour pratiquement nuire aux activités commerciales d’un des digne fils de la Mifi en la personne de Ngouchinghe Sylvestre dit « Fo Toughep », personnalité ressource sur qui les fils et filles du département de la Mifi comptent. Du fait de sa générosité exemplaire, de son apport au développement socioculturel de notre département et du Cameroun. ».Le chef supérieur des Bafoussam rappelle que les chefs traditionnels de la région de l’ouest ont aussi mené leur propre enquête afin de se rassurer que leur fils n’a pas détourné plus de 32 milliards de Fcfa à l’Etat du Cameroun : « Nous en tant que autorité, nous nous sommes préoccupés et nous nous préoccupons au plus haut niveau de cette affaire pourqu’une issue soit trouvée le plus tôt possible pour permettre à ce jeune camerounais qui se bat pour apporter sa contribution à l’édification du Cameroun puisse le faire. ». SM Njitack Ngompé Pelé de rappeler que Congelcam est une société privée qui ne dépend pas de la fonction publique pour pouvoir détourner l’argent de l’Etat, avant d’insister : « Nous nous sommes rapprochés pour avoir des éléments et nous avons appris que c’est une société qui participe aussi à la recherche du bien-être des camerounais à travers la consommation de ses poissons ».
Pour SM Ngoudjo Germain, Chef du village Bapoungue2 dans l’arrondissement de Bakou, département du Haut-Nkam : « La société Congelcam est l’exemple même du vivre ensemble camerounais, car elle emploie les camerounais de toutes les ethnies. Ce sont les hommes d’affaires que l’état devrait protéger surtout face à ses personnes qui utilisent les leviers de nos institutions pour tenter de les fragiliser ».Plus loin, le chef des Bapoungue 2 s’interroge : « Comment la Conac peut-elle affirmer que Congelcam ne s’est pas acquitté des droits de douane sur une période donnée et curieusement chaque année la direction générale des douanes lui décerne des prix et autres trophées comme meilleur contribuable. Dans ce rapport, pourquoi n’a-t-on pas indexé la douane ou les douaniers qui auraient fermé les yeux face aux détournements présumés de sylvestre Ngouchinghe ? » Avant de chuter : « Notre fils Sylvestre Ngouchinghe a montré qu’il est un modèle de réussite, de courage et d’abnégation dans les affaires, pour les jeunes Bamilékés en particulier et même ceux du Cameroun en général. Car parti de rien, il a pu réussir dans un secteur concurrentiel et ce sont des sucess stories qui doivent être enseignés dans nos écoles de management. ».

Dénonciation de la cabale contre sylvestre Ngouchinghe
Si pour certains chefs traditionnels de la région de l’ouest, le président de la république devrait prêter une oreille attentive à l’affaire Congelcam, afin de ne pas les laisser croire qu’une cabale serait orchestrée contre les créateurs de richesses venant de l’ouest Cameroun. Le Journaliste et juriste de formation Prince Alain Fréjus Ngompé est pessismiste: « c’est une cabale contre les hommes d’affaires de l’ouest parce que certaines personnes mal intentionnées pensent prouver à tout prix que les fils de l’ouest ne sont pas dynamiques. Nous l’avons appris à nos dépens lors de la cabale publique de l’ex Minfi Essimi Menye contre Yves Michel Fotso et certaines entreprises appartenant aux bamilékés.il faut que cela soit su et que ça prenne fin car notre génération ne va pas laisser faire comme nos parents, et les princes de l’ouest s’organisent à cet effet».
Forum libre a appris que de nombreux monarques du département de la Menoua sont aussi attentifs à l’affaire Ngouchinghe car tout en apportant leur soutien indéfectible au Pdg de Congelcam qui s’est toujours montrer disponible quand ils ont eu besoin de lui pour trouver des solutions ou apporter des appuis multiformes face à leurs doléances, ceux-ci craignent que cette cabale puisse aussi toucher les hommes d’affaires originaires de la Menoua. C’est la raison pour laquelle à l’unanimité et par la voix de SM Ngompé Pelé iles monarques de la région de l’ouest entendent faire entendre leur voix dans les jours a à venir. Affaire à suivre.

Joseph Essombè

Réaction
Prince Alain Frejus Ngompé

« Nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un vaste complot visant à tuer le rayonnement des hommes d’affaires de la région de l’ouest »

« Nous dénonçons avec la dernière énergie les actes sombres et nocifs que la Conac a entrepris pour salir une entreprise citoyenne et prospère comme Congelcam. Au départ, nous avons cru que comme toute œuvre humaine, les hommes enquêteurs de la Conac se sont trompés et les responsables de Congelcam l’ont d’ailleurs démontré avec maestria et modestie que ce soit pendant la conférence de presse de Yaoundé et surtout lorsque vous lisez attentivement l’interview accordé à Forum Libre par le sénateur Ngouchinghe. En principe comme les grandes institutions qui se remettent chaque jour en question, les collaborateurs du Rev Massi Gams devraient s’asseoir humblement avec les agents de Congelcam pour constater là où ils ont pêché dans leurs investigations. Nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un vaste complot visant à tuer le rayonnement des hommes d’affaires de la région de l’ouest. Il se murmure d’ailleurs que la prochaine étape dans le processus de déstabilisation de cette entreprise, fleuron de notre économie, est un pseudo redressement fiscal de plus de 6 milliards. Nous pensons qu’il s’agit d’une erreur à ne pas connaitre sinon ça va saigner dans les emplois des jeunes. S’il est établi que des personnes tapies dans l’ombre et ennemi de la république veulent enlever à cette entreprise le marché juteux du poisson pour l’attribuer à un nigérian friand de corruption même comme ceux-ci se battent à l’interne pour dire que c’est une intox, il est urgent de savoir que ceci est impossible. Qu’elles sachent que des milliards sont entrain d’être investis dans la pisciculture à travers le Cameroun par cette entreprise et personne ne pourra freiner son investisseur sylvestre Ngouchinghe dans son leadership dans ce secteur ! Nous sommes prêts à lui apporter tout notre soutien. Une plateforme des princes de l’ouest verra, d’ailleurs bientôt le jour, à cet effet. Que cela soit dit. »

Propos recueillis par Joseph Essombè

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here