AUTOMATISATION DU TRAITEMENT DES DONNÉES DE L’ETAT CIVIL

0
740
f23
f23

f23

Eric Manoungui offre au Cameroun et à l’Afrique le logiciel « Thank You Lord »

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Cette maxime cornélienne pourrait bien s’appliquer à notre compatriote, Eric Manoungui, auteur d’un logiciel informatique de traitement automatique des données de l’Etat civil baptisé « Thank You Lord » traduisez en français, si vous le voulez, par « Merci Seigneur ». Aux dernières nouvelles, deux communes camerounaises s’en serviraient déjà à titre d’expérimentation.

Les falsifications de documents d’état civil, d’où leur manque de fiabilité, de même que les difficultés de leur obtention dues généralement aux lenteurs administratives, pourraient bientôt ne plus être qu’un triste souvenir au Cameroun, voire en Afrique, grâce au logiciel informatique « Thank You Lord » de Eric Manoungui.

C’est la contribution de ce natif de Nkenlikock pour qui l’Etat qui a un rôle de contrôle et de régulation ne peut pas tout faire, et qu’il revient aux opérateurs privés de mener à bien ce genre de projets, à la facilitation de l’accès des citoyens à leurs documents administratifs. Qui plus est dans le contexte actuel de  e-gouvernance  dont la transparence est l’une des règles d’or.

 

En créant ce logiciel destiné à permettre aux institutions chargées du traitement de l’Etat civil communes et officiers d’état civil) de gagner en sécurité, en transparence et en temps, le jeune informaticien de 26 ans,  spécialisé en « conception et gestion de projets numériques territoriaux » inscrit son nom en lettres capitales dans les annales de l’invention, rejoignant en cela les grands inventeurs noirs des trois derniers siècles, à l’instar de  Joseph V. Nichols et Lewis H. Latimer, inventeurs en 1881 de la lampe électrique, William F. Burr,  inventeur en 1899 de l’aiguillage des trains,  Andrew J. Beard (moteur à combustion en 1892), Carter William (charpente métallique de voiture en 1892), et autres John Stenard (réfrigérateur – frigo- en 1891), Granville T. Woods (interrupteur –commutateur- en 1889)… pour ne citer que ceux-là.

 

Une véritable révolution

Selon Eric Manoungui –qui dit espérer que la mise sur le marché de ce nouveau logiciel puisse contribuer à l’accélération du processus d’informatisation des communes,  « une personne peut avoir son extrait de naissance en cinq minutes » grâce à « Thank you Lord ». Il en est de même des autres documents d’état civil (certificats de mariage ou de décès) qui pourront s’obtenir dans les mêmes conditions par les autorités ayant adopté le nouveau logiciel. Ce à quoi il faut ajouter l’avantage qu’avec  le logiciel d’automatisation du traitement des données de l’état civil, les mairies et autres  pourront bientôt ne plus avoir recours aux imprimés, sauf en cas de nécessité absolue. Il est aussi annoncé dans un avenir proche la possibilité d’étendre l’usage du logiciel au traitement automatisé des autres types de documents administratifs.

Eric Manoungui entend ainsi jouer un grand rôle dans la gouvernance électronique ou e-gouvernance. « Je pourrai espérer y jouer un très grand rôle mais je me contenterai d’apporter ma modeste contribution à l’édifice de notre pays, de notre continent… en commençant par la sous-région Afrique centrale. Nous le savons le numérique gagne du terrain et nos gouvernements s’actualisent ; à l’exemple de nouvelles cartes d’indenté incorporé de cartes Sim qui, pour une meilleure qualité du service en aval et en amont surtout, nécessitent une bonne base de données, des actes de naissances informatisées. ».

 

Aux origines d’une invention

Le logiciel « Thank You Lord » est en quelque sorte une réponse à une interpellation formulée par un homme d’Etat américain à l’adresse de ses concitoyens : « Ne demandez pas ce que votre pays a fait pour vous, mais demandez-vous ce que vous avez fait pour votre pays ». Ayant lui-même fait par le passé une expérience malheureuse relative à l’accès d’une pièce d’état civile personnelle,

« L’idée m’est venue grâce à un amie qui vis actuellement aux Usa. Elle me parlait toujours, des logiciels, et j’ai commencé à m’y intéresser ; faisant des recherches, J’ai voulu dans un premier temps, créer un logiciel pour essayer de mettre fin à la cybercriminalité, pratiquement à la fin de pour sa mise en application, je me suis souvenu du jour où, pour retrouver la souche de mon certificat de naissance pour pouvoir en faire un duplicata (ayant perdu l’original) les agents administratifs ont dû employer un temps énorme…, le service n’étant pas informatisé.  Alors, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose ; voilà comment est né ce logiciel que j’ai dénommé : « Thank You Lord » ».

Salué unanimement par les observateurs, le logiciel  ne demande maintenant qu’à être adopté par les autorités du Cameroun (pays d’origine de son inventeur, actuellement en pourparlers d’affaires avec la Guinée Equatoriale et le Tchad) qui en disposeront gratuitement, à en croire Eric Manoungui, qui l’a ainsi déclaré dans un entretien accordé à un média en ligne : « Que nos gouvernements (pas seulement le Cameroun) adoptent le projet. Il y a deux mairies qui l’essaient gratuitement car il en sera ainsi pour la terre qui m’a vu naître. ».

 

 

 

 

 

 

Le logiciel de traitement de l’Etat civil va permettre aux mairies de gagner en sécurité et en transparence en plus d’un gain de temps énorme (…). En cinq minutes une personne peut avoir son extrait de naissance », a indiqué ERIC MANOUNGUI, jeune informaticien, spécialisé en « conception et gestion de projets numériques territoriaux ». En plus des conditions de sécurité garanties, « les bureaux d’Etat civil n’auront plus (forcément) besoin d’acheter des imprimés », a-t-il ajouté. Dans sa première version le logiciel permettra de traiter les affaires courantes comme l’établissement des actes de naissance, des certificats de mariage ou de décès, etc. tandis que la seconde phase va intégrer les autres documents administratifs. Le concepteur espère que la mise sur le marché de ce nouveau logiciel devrait contribuer à accélérer le processus d’informatisation des communes du Cameroun, dont deux utilisent déjà son logiciel. « Qui parle de e-gouvernance parle de transparence et de facilitation de l’accès aux documents administratif pour les citoyens », soutient l’informaticien. Toutefois, a-t-il défendu, dans ce domaine, l’Etat qui a un rôle de « contrôle et de régulation ne peut pas tout faire », par conséquent « la majeure partie du travail revient aux opérateurs privés pour mener à bien ce genre de projets ». Dans beaucoup de pays la sous-région, le manque de fiabilité des données de l’Etat civil constitue un problème assez récurrent, et des cas de fraude sur l’âge, éclatent régulièrement dans le milieu scolaire ou sportif, vu la facilité avec laquelle les citoyens peuvent « changer » de date de naissance. ERIC MANOUNGUI s’est dit prêt a exporter son produit dans les pays de l’Afrique central La création de logiciels par des entreprises africaines restent encore marginales comparées au reste du monde. Toutefois, les initiatives tendent à se multiplier et pourraient à terme contribuer à enrayer les pratiques « informelles » et les lenteurs constatées dans les administrations publiques, selon les spécialistes. Un informaticien camerounais vient de lancer dans son pays un logiciel destiné à l’automatisation du traitement des données de l’Etat civil, avec comme objectif de « sécuriser » et de rendre « fiable » le travail des mairies dans ce domaine.

Thank you lord, le logiciel de ERIC MANOUNGUI qui rêve de nous permettre d’avoir accès à notre extrait de naissance en 5 minutes

Posté le 13 octobre 2016 Auteur NguefackLaisser un commentaire

A chacune de nos trouvailles, nous espérons une suite comme: des contrats signés, une couverture médiatique, parce qu’il est juste quìen Afrique comme ailleurs Ces jeunes talents vivent et investissent grâce à leur talent. Notre aventure cette fois ci, nous conduit dans le monde la conception et de la programmation informatique.

Il s’appelle thank you lord, ce logiciel qui surement fera parler de lui dans un futur proche a été conçu par un jeune camerounais ERIC MANOUNGUI (26 ans), informaticien, spécialisé en « conception et gestion de projets numériques territoriaux. Thank you lord aura pour but le traitement de l’état civil tels que: l’établissement des actes de naissance, des certificats de mariage ou de décès…, permettant ainsi aux mairies de gagner en sécurité et en transparence en plus d’un gain en temps (…)  « En cinq minutes une personne peut avoir son extrait de naissance […] les bureaux d’Etat civil n’achèteraient désormais des imprimés que par nécessité » dit-il.

L’importance que nous accordons à ce logiciel est justifier quand nous savons que dans la plupart des pays de la  sous régions Afrique centrale par exemple les documents d’état civil souffriraient d’un manque de fiabilité, d’accessibilité sans négliger les falsifications d’acte de naissance qui à la fin influencent le milieux sportif, éducatifs.

Pour complément d’enquête, nous sommes allés vers notre génie de l’informatique pour en savoir un peu plus ; Lisons !

  • Quelle formation vous a mené au métier de développeur en Intelligence Artificielle ?

Je suis d’abord un passionné de l’informatique, ce qui m’a conduit à une formation spécialisée en ce domaine à International University of Japan. Me retrouver au Japon, entouré de grand travailleurs, j’ai compris que je pouvais m’en inspiré et faire quelque chose de bien pour mon pays, pour l’Afrique. Comment en êtes-vous venu aux logiciels

  • Quelle a été votre première expérience dans le domaine des logiciels et pourquoi Thank you lord ?

L’idée m’est venue grâce à un amie qui vis actuellement aux Usa. Elle me parlait toujours, des logiciels, et j’ai commencé à m’y intéresser ; faisant des recherches, J’ai voulu dans un premier temps, créer un logiciel pour essayer de mettre fin à la cybercriminalité, pratiquement à la fin de pour sa mise en application, je me suis souvenu du jour où pour retrouver la souche de mon certificat de naissance pour pouvoir en faire un duplicata (ayant perdu l’original) les agents administratifs ont du employer un temps énorme…, le service n’étant pas informatisé.  Alors, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose ; voilà comment est né ce logiciel que j’ai dénommé :  thank you lord

  • Quel est rôle espérez-vous jouer dans le e-gouvernement ?

Je pourrai dire espérer y jouer un très grand rôle mais je me contenterai d’apporter ma modeste contribution à l’édifice de notre pays, de notre continent… commençant par la sous-région Afrique centrale. Nous le savons le numérique gagne du terrain et nos gouvernements s’actualisent ; à l’exemple de nouvelles cartes d’indenté incorporé de cartes Sim que pour une meilleure qualité du service en aval et en amont surtout, nécessite une bonne base de données, des actes de naissances informatisées.

  • Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent faire le même métier ?

Je leur dirai qu’être hyper intelligent ne suffit pas, il faut surtout être visionnaire, avant-gardiste, travailleur et passionné. Si on l’est le succès suivra.

  • Des ambitions en perspectives ?

Oui.! Que nos gouvernements (pas seulement le Cameroun) adoptent le projet. Il y a deux mairies qui l’essaient gratuitement car il en sera ainsi pour la terre qui m’a vu naître. Pour le moment je suis en pourparlers avec la Guinée Equatoriale, le Tchad aussi. Je suis en plein négociation.

Que dire de plus, sinon lui souhaiter tout simplement bonne continuation !

 

L’INFORMATICIEN ERIC MANOUNGUI VIENT DE CONCEVOIR UN LOGICIEL D’AUTOMATISATION DU TRAITEMENT DES DONNÉES DE L’ETAT CIVIL

Âgé de 26 ans, le jeune et talentieux camerounais, digne fils de la région du centre plus précisement de Nkenglikock ERIC MANOUNGUI communement appelé “Intelligence Nuisible”,vient de mettre aux yeux des camerounais un fabuleux ou plutôt fantastique logiciel d’automatisation des données de l’etat civil.Ce logiciel permettra aux maires des différentes régions du pays de gagner suffisamment en temps, en securité et en transparence,mais aussi et surtout de produire en 5min seulement, un extrait d’acte de naissance ou tout autre acte,ce qui permettra aux bureaux de l’etat civil d’être exempt de l’achat des imprimés.Selon Eric Manoungui, l’objectif premier de la création de ce logiciel est la securisation et la fiabilité du travail des maires dans ce domaine extrêmement délicat.

Le logiciel permettra dans une première phase a l’établissement des actes de naissances, des certificats de mariages ou de decès , et dans une seconde phase uniquement à l’integration des autres documents administratifs. Le concepteur Eric Manoungui espère vivement que la mise sur le marché de ce nouveau logiciel puisse contribuer à l’accélération du processus d’informatisation des communes du Cameroun.

L’informaticien soutient mordicus que,« Qui parle de e-gouvernance parle de transparence et de facilitation de l’accès aux documents administratifs pour les citoyens ». Toutefois, a-t-il défendu, dans ce domaine, l’Etat qui a un rôle de « contrôle et de régulation» ne peut pas tout faire, par conséquent la majeure partie du travail revient aux opérateurs privés pour mener à bien ce type de projets.

Dans plusieurs pays de la sous-région, le manque de fiabilité des données de l’Etat civil constitue un problème assez récurrent, et des cas de fraude sur l’âge sont régulièrement constatés dans les milieux scolaires ou sportifs, vu la facilité avec laquelle les citoyens peuvent « modifier » les dates de naissance.

Le succès souriant toujours à ceux qui peuvent transformer l’impossible en possible, ERIC MANOUNGUI affirme qu’il peut exporter son produit partout en Afrique car La création de logiciels par des entreprises africaines restent encore marginales comparées au reste du monde.

Toutefois, les initiatives tendent à se multiplier et pourraient à terme contribuer à enrayer les pratiques « informelles » et les lenteurs constatées dans les administrations publiques, selon les spécialistes.

CARINE MAMBOU

 

 

 

 

HNM 67 liste non exhaustive des inventions réalisées par des Noirs

LA LAMPE ÉLECTRIQUE : inventée le 13.09.1881 par Joseph V. Nichols et Lewis H. Latimer.

2. L’ANTENNE PARABOLIQUE : inventée le 07 juin 1887 par Granville T. Woods

3. LA PRODUCTION SUCRIERE AMELIOREE : inventée le 10 décembre par Norbert Rilleux

4. L’AIGUILLAGE DES TRAINS : inventé le 31 octobre 1899 par William F. Burr

5. L’EXCAVATRICE DES POMMES DE TERRE : inventée le 23 avril 1895 par F.J. Wood

6. CAPSULES DES BOUTEILLES ET JARRES : inventée le 13.9.1898

7. BIDON (JERRICANE) : inventé le 17 février 1891 par Albert C. Richardson

8. PANNEAU DE PROTECTION DES LITS : inventé le 13 août 1895 par Lewis A. Russel

9. MOTEUR A COMBUSTION : inventé le 05 juillet 1892 par Andrew J. Beard

10. MASQUE A GAZ : inventé le 13 octobre 1914 par Garett A. Morgan

11. BOUCHE DE SECOURS INCENDIE : inventée le 07 mai 1878 par Joseph R. Winters

12. LA CHAISE BALANCOIRE : inventée le 15 novembre 1881 par Payton Johnson

13. CHARPENTE METALLIQUE (DE VOITURE) : inventée le 02 février 1892 par Carter William

14. TABLE DE CUISSON A VAPEUR : inventée le 26 octobre 1897 par Carter William

15. LENTILLES DE PROTECTION DES YEUX : inventée le 02 novembre 1880 par Powell Johnson

16. L’ASCENSEUR : inventé le 11 octobre 1867 par Alexander Miles

17. LE TAILLE CRAYON : inventé le 11 octobre 1867 par John L. Loove

18. DISPOSITIF DE COUPLAGES DES VOITURES DE TRAIN : inventé le 10.10.1899 par Andrew J. Beard

19. LES MANEGES POUR DIVERTISSEMENT : inventés le 19 décembre 1899 par Granville T. Woods

20. LA CHEMINEE DE LOCOMOTIVE : améliorée le 23 mai 1871 par Landron Bell

21. LA LANTERNE ou LA LAMPE TEMPETE : inventée le 19 août 1884 par Michael C. Hamey

22. LE PIANO MECANIQUE : inventé le 11 juin 1912 par Joseph H. Dickinson

23. L’AMENAGEMENT DES WAGONS-LITS : inventé le 08 octobre 1870 par John W. West

24. LA BALANCE PORTABLE : inventée le 03 novembre 1896 par John W. Hunter

25. LES W.C ( TOILETTES ) : inventés le 19 décembre 1889 par Jérome B. Rhodes

26. LE CACHET ET LE TAMPON : inventés le 27 février 1883 par William B. Purvis

27. LE REFRIGERATEUR ( FRIGO ) : inventé le 14 juillet 1891 par John Stenard

28. L’INTERRUPTEUR ( LE COMMUTATEUR ) : inventé le 1er janvier 1889 par Granville T. Woods

29. LE REVELATEUR PHOTOGRAPHIQUE : inventé le 23 avril 1895 par Clatonia Joaquin Dorticus

30. LA GALOCHE ( COUVRE CHAUSSURE ) :inventée le 08 février 1898 par Alvin L. Rickman

31. LA MACHINE A COMPOSTER : inventée le 22 juin 1897 par William Barry

32. LA FONDEUSE-MOULEUSE : inventée le 14 mars 1876 par David A.Fisher

33. LE BALAI-LAVEUR : inventé le 13 juin 1893 par Thomas W.Steward

34. LA MACHINE A ECRIRE : inventée le 07 avril 1885 par Lee S. Burridge et Newman R. Mashman

35. LE PROTEGE-DOCUMENT ( papiers ) : inventé le 02 novembre 1886 par Henry Brown

36. LE MANCHE D’ENREGISTREUR : inventé le 08 janvier 1918 par Joseph Hunter Dickinson

37. LE SYSTEME D’ALARME DES TRAINS : inventé le 15 juin 1897 par Richard A. Butler

38. LA TERRINE ou LA MOULE A GLACES : inventée le 02 février 1897 par Alfred L. Cralle

39. LE SECHE-LINGE : inventé le 07 juin 1892 par George T. Sampson

40. LA PEINTURE ET LES COLORANTS : inventés le 14 juin 1927 par George Washington Carver

41. LES FREINS DE VOITURE : inventés le 06 août 1872 par John V. Smith

42. LA MACHINE A PETRIR : inventée le 07 août par Joseph H.Dickinson

43. LA MACHINE DE CORDONNERIE : inventée le 20 mars 1884 par Jan E. Matzeliger

44. LE STYLO PLUME A RESERVOIR : inventé le 07 janvier 1890 par William B. Purvis

45. LE TUNEL POUR TRAIN ELECTRIQUE : inventé le 17 juillet 1888 par Granville T. Woods

46. LE FEU DE SIGNALISATION (feu rouge) : inventé le 20 novembre 1923 par Garett A. Morgan

47. LA GUITARE : inventée le 30 mars 1886 par Robert F. Flemmings Jr

48. LA BOITE AUX LETTRES : inventée le 27 octobre 1891 par Philip B. Downing

49. LE PEIGNE A CHEVEUX : inventé le 21 décembre 1920 par Walter H. Sammons

50. LE TROLLEY ELECTRIQUE SUR RAIL : inventé le 19 septembre 1893 par Elbert R. Robinson

51. LES COUPES-BISCUITS MECANIQUES : inventés le 30 novembre par Alexander Ashbourne

52. LE FOUET BATTEUR D’ŒUFS : inventé le 05 février 1884 par Willis Johnson

53. LA TABLE DE REPASSAGE : inventée en 1892 par Sarah Boone

54. LES ROTATIVES DE PRESSE (imprimerie) : inventées le 17 septembre 1878 par W.A Lavalette

55. LE SYSTEME DE SECURITE DES ASCENSEURS : inventé le 02 avril 1895 par James Cooper

56. LA BALAYEUSE DES RUES : inventée le 17 mars 1890 par Charles B. Brooks

57. LE PORTE-BAGAGES DU VELO : inventé le 26 décembre 1899 par Jerry M. Certain

58. LES SYSTEMES ET LES APPAREILS TELEPHONIQUES : inventés le 11.10.1887 par Granville T. Woods

59. LA TONDEUSE A GAZON : inventée le 09 mai 1899 par John Albert Burr

60. LES VITESSES AUTOMATIQUES (des véhicules) : inventées le 06 décembre 1932 par Richard B. Spikes

61. LES POUBELLES (bac à ordures) : inventées le 03 août 1897 par Lloyd P. Ray

62. LA PRESSE A AGRUME : inventée le 08 décembre 1896 par John T. White

63. LES PORTES DE SECURITE (pour ponts à bascules) : inventées le 07 octobre 1890 par Humphrey Reynolds

64. LE THERMOSTAT : inventé le 06 mars 1928 par David N. Crosthwait Jr

65. LE CADRE DU VELO : inventé le 10 octobre 1899 par Isaac R. Johnson

66. LE FER A CHEVAL : inventé le 23 août 1892 par Oscar E. Brown

67. LE LANDAU (poussette) : inventé le 18 juin 1889 par William H. Richardson

68. LE PIEGE A RAT AUTOMATIQUE : inventé le 31 août 1881 par Williaù S. Campbell

69. LA MOISSONNEUSE-BATTEUSE : inventée le 07 août par Robert P. Scott

70. LA SELLE DE CHEVAL : inventée par William D. Davis

71. LE MORS DE CHEVAL : inventé le 25 octobre 1892 par Lincoln F. Brown

72. LE COUVRE SABOT (pour chevaux) : inventé le 19 avril 1892 par Robert Coates

73. LA CROSSE DE GOLF : inventée le 12 décembre par George F. Grant

74. LE CONDITIONNEMENT D’AIR (split) : inventé le 12 juillet 1949 par Frederck M. Jones

75. LA GACHETTE DE FUSIL (le détonateur) : inventée le 03 mai 1897 par Edward R. Lewis

76. APPAREILS AUTOMATIQUES DE PÊCHE : inventés le 30 mai par George Cook

77. L’ARROSOIR DE GAZON : inventé le 4 mai 1897 par Joseph H. Smith

78. LE TELEGRAPHE DES CHEMINS DE FER : inventé le 28 août 1888 par Granville T. Woods

79. LES APPAREILS de TRANSMISSION de messages via l’électricité : inventés le 7 avril 1885 par Granville T. Woods

80. LE DISPOSITIF DE TRANSFERT des courriers postaux : inventé le 24 mai 1917 par J.C. Jones

81. EXTINCTEUR DE FEU : inventé le 26 mars 1872 par Thomas J. Martain

82. LE DISPOSITIF DE TRANSPORT DES FRETS : inventé le 10 octobre 1899 par John W. Butts

83. LE LIT PLIANT : inventé le 18 juillet 1899 par L.C. Bailey

84. LES TRINGLES DES RIDEAUX : inventés le 04 août 1896 par W.S Grant

85. LE CANAPE-LIT CONVERTIBLE : inventé le 05 octobre 1897 par J.H. Evans

86. LAVE-VITRES ELECTRIQUES : inventé le 27 septembre 1882 par A.L. Lewis

87. LA MOISSONNEUSE : inventée le 03 juin 1890 par H.L. Jones

88. LE DIRIGEABLE : inventé le 20 février 1900 par J.F. Pickering

89. LA RAMASSEUSE DE COTON : inventée le 05 juin 1894 par Georges W. Murray

90. LES LUBRIFIANTS DE MOTEUR : inventés le 15 novembre 1898 par Elijah Mc Coy

91. LA MACHINE DE GRAISSAGE A VAPEUR : inventée le 04 juillet 1876 par Elijah Mc Coy

92. BANDE MAGNETIQUE D’ORDINATEURS : inventée le 24 août 1971 par Larry T. Preston

93. LA PEDALE DE COMMANDE : inventée le 05 octobre 1886 par Minnis Hadden

94. ANTENNE DE DETECTION PAR RADARS : inventée le 11 juin 1968 par James E. Lewis

95. SUPERCHARGEUR POUR MOTEUR A COMBUSTION : inventé le 03 février 1976 par Joseph A. Gamell

96. Automatisation chargement et déchargement du courrier postal : inventée le 13.02.1945 par Gus Burton

97. ENGINS DE LEVAGE et MONTE-CHARGE : inventé le 02 mai par Mary Jane Reynolds

98. LA CELLULE ELECTRIQUE GAMMA : inventée le 06 juin 1971 par Henry T. Sampson

99. LE SYSTEME DE REFRIGERATION (FRIGO et CONGELATEUR) : inventé le 04 novembre 1879 par Thomas Elkins

100. LA SIGNALISATION (balises d’aéroport, grues, immeubles,…) : inventée le 30 mars 1937 par Lewis WW. Chubb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here