BILLETS DE BANQUES

0
761
billet
billet

La BEAC expérimente de nouvelles coupures: des billets de 500, 1000 et 2000 F ayant subi un traitement spécifique sont en circulation.

billetDans le souci constant d’amélioration de la qualité et de la tenue en circulation de ces coupures de basse dénomination, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a pris la décision de procéder à la mise en circulation d’un volume limité  « de billets de 500, 1000 et 2000 francs Cfa ayant bénéficié d’un traitement de surface spécifique, visant à protéger ces billets contre toute forme de vieillissement précoce et à permettre leur traitement mécanisé par la suite. Ces billets «vont circuler de manière concomitante avec ceux précédemment émis».

De visu, il y a aucun changement entre les anciens et les nouveaux billets. Mais au touché, la différence est nette. Ces billets semblent plus résistants, le format est plus solide. Les nouvelles coupures sont lisses et plus épaisses.

Ces billets sont recouverts d’une sorte de plastique. Du coup, lorsqu’ils ont été mouillés ou un peu trop froissés, on peut le remettre en forme. Ce qui est essentiel dans notre environnement où les gens ont l’habitude d’enfouir les billets de banque dans les poches ou partout ailleurs, sans se soucier de l’aspect qu’ils auront par la suite. Conséquence, plusieurs billets s’usent ou se déchirent plus rapidement.

Selon la banque centrale des Etats de la Cemac, «les rendus visuels, dimensions, teintes et signes de sécurité de ces billets restent en tous points identiques». Toutefois, la BEAC attire «l’attention des professionnels de la filière fiduciaire sur le fait que ces billets peuvent présenter un aspect légèrement plus lisse, ainsi qu’une rigidité accrue au toucher». Ce qui, souligne l’institut d’émission, «n’altère en rien leur authenticité».De l’avis des utilisateurs, les nouveaux billets sont la bienvenue car leur qualité rassure lors de  son utilisation et que l’institution gagnerait à élargir pour les coupures de 5000 f cfa et de 10000 f cfa.

                                        Alain Cédric yompa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here