Chefferie de 3ème degré: SM Gwodok Parfait Kouang intronisé à Song-Poua

0
673
SM Parfait GWODOG. Chef du Village SONG-POUA

Ce grand moment fort de l’histoire de Song-Poua a eu lieu le 10 mai 2018 en présence des autorités administratives du département du Nyong et Kelle.

L’histoire retiendra donc. Gwodok Kouang Parfait  qu’il faudra désormais appeler Sa Majesté, trône aux destinées du village de Song-Poua en qualité de chef traditionnel de 3ème degré. La cérémonie très courue a vu la présence  de plusieurs autres gardiens de la tradition venus adouber celui que les considèrent comme le messie du département. Car il faut le dire, sa façon d’être, de faire, d’agir, a finalement convaincu non seulement les populations du Nyong et Kelle, ses camarades militants du Rassemblement démocratique du peuple Camerounais, parti politique dans lequel il a adhéré depuis des lustres. Il n’y avait donc pas mieux que de le faire asseoir sur le siège de la chefferie traditionnelle de 3ème degré du village de Song-Poua.

Quand un Chef a le profil de l’Emploi

Celui qui hérite donc de la chefferie a-t-il le profil de l’emploi ? Pourrait-on se demander. Un simple regard dans le rétroviseur suffirait à convaincre les plus sceptiques qui ont très souvent pensé qu’un « Un prophète n’est jamais roi chez lui ». Mais la gratitude, la reconnaissance que les populations du département du Nyong et Kelle en général et du village de Song-Poua exprime envers leur fils, frère confirme l’exception de la règle. De tout temps, Gwodok Kouang Parfait  a toujours été aux côtés de sa communauté. Qu’il s’agisse du domaine social ou du domaine politique, sa volonté à agir en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations de son département d’origine. Si l’on a encore en mémoire le geste posé lors de la célébration de la 52ème édition de la fête nationale de la jeunesse, moment au cours duquel cette autorité traditionnelle, personnalité ressources du Rdpc dans son département d’origine qui se trouve être SM Parfait Gwodock Kouang, député suppléant de la Nation, avait initié certains actes allant du domaine sportif au domaine culturel en passant par la santé à travers une campagne de sensibilisation et de dépistage contre certaines maladies, il se trouve aussi que dans le domaine de la lutte contre la pauvreté, l’homme œuvre aussi dans la perspective de pourvoir des emplois aux jeunes de son département.

Tout compte fait, SM Hon Parfait Gwodok Kouang ne manque d’imagination, encore moins d’ingéniosité quand il s’agit d’aider ses frères et sœurs à surmonter certaines difficultés qu’ils rencontrent. Qui ne se souvient par exemple pas de son soutien envers les populations lors qu’il a fallu leur permettre de s’établir des cartes nationales d’identité ? N’est-ce pas lui qui avait supporté les frais ?  En tout cas, Peter Tieh Nde, préfet du Nyong et Kelle s’en était félicité : « Vous me donnez l’occasion de relever que l’initiative de l’honorable Parfait Gwodok Kouang n’est pas un fait nouveau dans son Nyong et Kellé natal. C’est dans sa tradition, c’est dans sa culture. Et je puis témoigner, depuis que je suis à la tête de cette importante unité administrative, de ce que l’honorable Parfait Gwodok Kouang multiplie régulièrement de telles initiatives dans le Département. Et les initiatives qui portent l’estampille de ce digne fils du Nyong et Kellé, que ce soit en faveur des hommes, des femmes ou des jeunes, sont incomptables. Je pense que c’est quelque chose à encourager. Notamment sur le plan sanitaire et celui de renforcement de la solidarité, de la fraternité et du vivre ensemble qui est un concept initié par le chef de l’Etat en vue d’amener les Camerounais à s’accepter quelque soit leurs  considérations culturelles ou sociologiques ».  Il en sera certainement davantage maintenant qu’il a officiellement pris les rênes du village de Song-Poua en qualité de chef traditionnel. On aura beau dire qu’il a hérité d’un village qui manque de tout : sans eau potable, pas d’électricité ni centre hospitalier. Mais avec la volonté qui l’anime, des initiatives seront prises en ce sens et réalisations ne tarderont pas.

SM Parfait GWODOK KOUANG: « l’œuf de l’arrondissement »

Homme d’affaire pluridisciplinaire qui est à la tête d’un cabinet qui fait dans l’Inter médiation financière entre les États, les montages des projets, les Btp, la foresterie avec une centrale d’achat de bois en Chine, ce n’est certainement pas les moyens ou alors les idées qui lui manqueront pour amener le développement dans son village. Celui qui a été tour à tour été président de la grande section Rdpc Nyong et Kelle en 1996, maire de Biyouha entre 2002-2007 et député suppléant entre 2007-2013, militant engagé du parti des flammes, en plus d’apporter fréquemment du soutien aux Rdpc, saura mettre en évidence ses méninges pour le développement du village dont il a désormais la charge. Avec celui que l’ancien ministre Félix Tonye Mbock avait surnommé « l’œuf de l’arrondissement » qui voudrait être un chef respecté et non craint,   il ne se fait pas de doute que la rédaction d’une belle page de l’histoire de Song-Poua est en cours. Longue vie donc à Sa Majesté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here