Développement et bien-être des populations de Makary Lumière sur les batailles du Maire Agbassi Adoum

0
11

Développement et bien-être des populations de Makary

Lumière sur les batailles du Maire AgbassiAdoum
Dans un entretien à bâtons rompu,le maire de Makary,AgbassiAdoum, s’ouvre sur son parcours politique, sa vision sur l’accompagnement de la jeunesse avec au passage l’établissement gratuite de plus de 1500 Cni ajouté aux formations gratuites en informatique et son amour pour le reboisement. Le patron de l’exécutif nous parle aussi de ses réalisations et autres grands chantiers de développements annoncés malgré le contexte lancinant de l’insécurité que vit le département du Logone et Chari. LisezPlutôt !

Forum Libre : Monsieur le Maire,que peut-on savoir de l’homme qui conduit l’exécutif de la commune de Makary ?

Agbassi Adoum : Je suis un modeste citoyen de la république du Cameroun né vers 1962à Kaousse dans l’arrondissement de Makary.Très jeune, j’ai appris à me battre dans la vie et surtout à servir les autres car c’est avant tout une culture qui est propre au fils du septentrion et qui m’a d’ailleurs été inculqué par mes parents.Il faut noter que très tôt,j’ai embrassé la politique et surtout intégrer notre grand parti le Rdpc à la base. J’y ai d’ailleurs grandis comme un bébé qui apprend à marcher de président de la sous-section Ojrdpc de Makary en 1986 à président de la section Rdpc Logone et Chari Nord-ouest1 Makary en passant par président de la sous-section Rdpc Amchoulga. Vous comprenez que je suis pas un vieux militant qui a cru aux discours de notre président national S.E Paul Biya dès le premier jour du lancement du Rdpc en 1985 à Bamenda. Donc je peux fièrement dire que j’ai mes classes dans la politique.
FL : Quand est-ce que vous avez pensé à diriger la mairie de Makary ?

AA : Je vous dirais que pour êtremaire, il faut d’abord aimer les gens sans discrimination, car le maire est comme un chef de famille qui doit se rassurer que tous ses enfants sont bien traités et surtout chercher à trouver des solutions à leur problème. Je suis un Chef de famille et trèstôt les populations m’ont fait confiance en me sollicitant pour d’abord être conseiller municipal depuis 1986, ensuite adjoint au maire et maire de 2002 à 2007 où je vais quitter la mairie avant d’être rappelé en 2013 par les mêmes populations de l’arrondissement de Makary. Et je voudrais profiter pour dire surtout à mes jeunes frères et enfants de voir mon parcours afin de comprendre qu’il ne faut jamais baisser les bras lorsqu’il nous arrive de trébucher mais surtout de continuer à travailler, à servir les autres et d’êtrepatients et persévérants dans la vie.
FL : Qu’est-ce que vous faites pour la jeunesse de Makary qui se plaints comme tous les jeunes du septentrion d’être abandonnés par l’élite que vous êtes ?
AA : Toute ma vie, j’ai été toujours proche de la jeunesse. C’est la raison pour laquelle je comprends mieux leurs problèmes et je me bats pour apporter des solutions.Nous avons constaté que nos enfants et même certains adultes n’ont pas des Cartes nationales d’identité(Cni) ? Avec l’insécurité qui est devenue grandissante dans l’extrême Nord avec les Boko Haram, nous avons jugé utile qu’il fallait établir les Cni aux jeunes de toutes les localités de l’arrondissement de Makary dans les localités environ sans distinction de sexe ni d’appartenance politique. Ils sont donc plus de 1600 à avoir déjà bénéficié de ce programme qui a été élaboré en deux phases. La première phase a duré deux mois et la deuxième va commencer au mois d’Août sous les auspices du commissariat central de Kousseri en mission à Makary.
Actuellementun grand championnat de vacances que j’ai organisé dans deux localités de l’Arrondissement à savoir Makary et Maltam est entrain de se jouer. C’est un championnat qui a été lancé le 11 juillet dernier au stade de sa majesté Ali Saleh par l’adjoint d’arrondissement Mor Keli Baza, représentant le sous-préfet de Makary empêché. Il regroupe 18 équipes réparties en deux poules de 09 équipes chacune.Ce championnat qui est parrainé par la commune de Makary et encadré par le président du comité d’organisation, Karim Abandoumo, a couté 648 000 FCFA. Je voudrais vous rappeler que nous avons l’habitude le faire pendant les vacances car notre objectif est de permettre aux jeunes de déstresser après l’année scolaire et académique mais aussi de ne pas rester oisifs pendant cette période de congé.
FL : Les championnats de vacance suffisent-ils à dire que vous avez soutenu les jeunes ?
AA :Justement non. Nous avons compris que l’informatique est un point essentiel dans la formation des jeunes, et c’est la raison pour laquelle le Maire que je suis a recruté 150 jeunes pour qu’ils apprennent à se familiariser à l’outil informatique au foyer des jeunes sous l’encadrement d’un professeur des lycées. Cette formationest d’ailleurs été répartie en trois groupes de travail. Le premier groupe débute de 8h00 à 10h00 pour les tous petits, le deuxième lance de 10h00 à 12h00 et le troisième groupe entame de 12h00 à 14h00.Et à la fin de cette formation, j’ai personnellement remis les parchemins à chaqueapprenants
FL : Concrètement, que fait l’exécutif de la commune pour le bien des populations ?

AA :La commune de Makary a construit trois bâtiments respectivement à DIGAM, DOUGOUMO II et à SAGME, et à Makary centre. Pour attendre les pluies et afin de ne pas être débordé par les inondations, nous avons construit les canalisations pour la bonne évacuation des eaux de pluies et surtout rembler l’axe carrefour solidarité allant vers le commissariat en passant par le carrefour Big pour le premier tronçon ; et le deuxième tronçon qui encore en chantier part du carrefour grande mosquée du marché vers la commune. Sans oublierque d’autres projets de chantiers sont égalementen cours. Car la route sera suffisamment opérationnelle à la rentrée prochaine surtout après la saison pluvieuse.Nous avons également procéder à une canalisation de plusieurs quartiers de la ville de Makary.
D’autres parts, sous les conseils du Sultan de Makary, nous invitons nos frères à venir développer l’arrondissement en construisant de belles maisons à Makary. C’est pourquoi j’ai ainsi procédé au lotissement des terrains et je pu vous dire qu’il y a plus de 2000 demandeurs de la part de la population, composée notamment des élites intérieurs et extérieurs, mais malheureusement la pluie a suspendu la procédure d’attribution.

FL : Après cette saison pluvieuse, vous aurez droit à la saison sèche qui est parfois très difficile à cause de la forte canicule, la commune a-t-elle pensé au reboisement pour essayer d’atténuer la chaleur ?

AA :Nous sommes certes des sahéliens mais des fois la forte canicule avec sa forte chaleur ambiante ne nous épargnent pas et va même jusqu’à nous causer des problèmes de santé. C’est pourquoi j’ai pris l’initiative de reboiser le nouvel hôtel de ville de Makary et les grands axes de la ville.
Je voudrais indiquer que le reboisement est tellement important pour nous au point où nous avons un très grand projet de plantation d’arbres. Mais c’estaprès la saison pluvieuse que tous ces projets seront mis en exécution. Cerise sur le gâteau, il sera et qui sera lancé et porté par tous les jeunes et parents de l’arrondissement.
Il faut noter que malgré l’insécurité avec les attaques de Boko Haram qui nous ont ralenti dans nos projets d’investissements et de soutien en faveur de la population, nous sommes restés très proche des citoyens de notre arrondissement et surtout avec l’aide de nos forces de défenses et de sécurité qui sont disponibles à la moindre rumeur.Dieu merci, les choses reviennent à la normale, les élèves et les enseignants du primaire et secondaire reçoivent constamment nos nombreux appuis en matériels didactiques et financiers. Il faut rappeler les différentes formations sanitaires ont toute notre attention.
FL : Votre Mot de fin ?

AA : Je voudrais rassurer les populations de Makary que plusieurs projets de développements sont en cours avec l’aide et l’accompagnement des élites intérieures et extérieures avec la bénédiction du Sultan de Makary qui, avant d’être notre guide, est aussi notre conseiller et nous profitons de cette tribune pour le remercier pour tout. Nos portes sontouvertes pour tous les apports et conseils des fils et filles de Makary et surtout les jeunes à qui nous rappelons de ne jamais oublier leur arrondissement. Je leur demande de continuer à faire confiance à la politique responsable du renouveau incarné par le chef de l’Etat, SE Paul Biya qui a toujours une oreille attentive aux doléances des fils du septentrion.
Au nom de l’exécutif et du personnel de notre mairie, je vous remercie de l’attention que vous avez bien voulu accorder aux efforts que nous menons au quotidien pour le bien des populations camerounaise.
Entretien réalisé par Abani Karim Abaicho
Photos Agbassi Adoum(Je suis là pour servir les populations de Makary)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here