Enfin un fils de la Mifi au gouvernement

0
337
DR PASCAL NGUINE
DR PASCAL NGUINE

DR PASCAL NGUINE

Le département phare de la région de l’Ouest qui compte trois arrondissements depuis  que le chef de l’Etat en avait suscité les départements du Koung-Khi (Bandjoun) et des Hauts-Plateaux (Baham), n’avait aucune élite au sein du saint des saints qu’est le gouvernement de la république depuis environ trente ans. Lors du dernier réaménagement du gouvernement, Paul Biya a essayé de réparer cette « injustice » en nommant à la fonction de Secrétaire Général Adjoint des Services du premier ministre, une élite du département, fils de l’arrondissement de Bamoungoum, en la personne du Dr. Pascal Nguihe Kanté.

Docteur d’Etat en Droit Privé, Chargé de Cours à l’Université de Dschang, Chef de la division de la valorisation et de la vulgarisation des résultats de la recherche au ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation, et connu aussi comme un membre du comité de rédaction de la revue de l’Ersuma (Revue semestrielle d’Etudes, de Législation, de Jurisprudence et de Pratique Professionnelle en Droit des Affaires), Pascal Nguihe Kanté n’est pas de ceux que l’on avait le plus en vue pour une entrée au gouvernement. Tellement cet éminent intellectuel, enseignant à l’université de Dschang, est d’un flegme qui tranche radicalement avec les fils de l’Ouest dont on voit dans les actions des uns comme des autres, une nette volonté de se mettre politiquement en exergue, notamment pour décrocher une place au soleil. En témoignent les luttes fratricides qu’ils se livrent couramment.  

Et ce n’est pourtant pas que celui que le chef de l’Etat vient de nommer comme l’un des animateurs du Secrétariat Général des Services du premier ministre –aux côtés de Magloire Séraphin Fouda, soit avare en actions. Au contraire, on  dénombre de nombreuses actions émanant de lui, dont la jeunesse du département de la Mifi est bénéficiaire. A l’instar du tournoi de football dénommé « Festi-foot » dont il est le promoteur. C’est un rendez-vous généralement très couru, dont on se souvient qu’il a récemment rassemblé (le 31 août dernier) au même endroit des sommités à l’instar de l’Ambassadeur Itinérant t gloire du footall mondial, Albert Roger Mooh Milla, le gouverneur de la région de l’Ouest, les chefs supérieurs de Bafoussam et de Bamoungoum (Leurs Majesté Ngompe Ndjitack Pelé  et Fotso Kankeu respectivement), ainsi que le célèbre artiste musicien André Marie Tala.

Autre initiative et non des moindres en faveurs des jeunes de la Mifi,  le Dr Kanté avait, au début de cette année 2015, lancé, dans le cadre du Centre Communautaire de la Jeunesse, un programme de formation de 200 jeunes à l’apiculture à Bafoussam. Avec 21 ruches installées le 1er février 2015, les jeunes ont été formés à l’utilisation de la cire, à l’orientation de la ruche vers l’est, pour obtenir une bonne récolte de miel, à la fabrication et la transformation des autres produits dérivés de l’apiculture. L’objectif de cette élite est l’apiculture permette à tous les jeunes du département de la Mifi  ainsi formés d’avoir une activité génératrice de revenus en permanence.

Quelques mois plus tard, en juillet 2015, il a initié un projet qui a permis à mille personnes environ de recevoir une formation aux Technologies de l’information et de la communication, question d’arrimer les populations au train de la modernité.

                                          Alain Cédric yompa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here