Fonction publique et Réforme administrative

0
407
ENAM
ENAM

 

 

 

ENAM

Joseph LE accorde son soutient à Linus Toussaint Mendjana

A peine Nommé le vendredi 02 mars 2018, le nouveau ministre de la fonction publique et de la réforme administrative (Minfopra), Joseph Le a effectué une visite de prise de contact le  13 mars à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam).  Une visite pleine de significations quand on se souvient du genre de relations que le directeur général de cette institution  entretenait avec Michel Ange Angouing, son prédécesseur. Les choses vont changer !

Le ministre Joseph LE a poursuivi sa visite entamée dès les premières heures de sa nominations, le 13 mars dernier, dans les services centraux et les grandes écoles sous tutelle à Yaoundé.

A l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam), c’est le grand amphi qui a servi de cadre pour la visite du nouveau ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), Joseph LE, sous la conduite du directeur général, Linus Toussaint Mendjana, le maître de céans.

L’imminence de la relance des travaux de la médiathèque de l’Enam

D’emblée, lors de cette première étape de descente sur le terrain,  le nouveau ministre a annoncé les couleurs en en tant que tutelle aux étudiants : « Je suis très heureux de vous rendre visite dans le cadre de la prise de contact au regard de l’importance de votre école. C’est vous qui allez constituer la crème de notre administration. Le Minfopra vient à l’Enam en ami, frère et père et souhaite que votre formation se déroule dans de bonnes conditions », a assuré le ministre. Et comme pour marquer sa détermination à faire de cette école d’élite, une institution de référence, toutes les infrastructures ont été passées au peigne fin. De la médiathèque dont les travaux sont suspendus depuis plus de cinq ans, aux différents amphis, en passant par les différentes salles B102 et B 202 jusqu’à la salle des actes et la cellule informatique, le ministre a tenu à se rassurer du fonctionnement et à prendre en compte certains dysfonctionnements pour voir comment y remédier le moment venu.Joseph Le a donc promis la relance imminente de la finition du chantier de la médiatheque pour le bonheur des étudiants de cette école.

Les assurances de la bonne collaboration de Joseph Le à Mendjana

De facon fraternelle le Ministre Le a enu à mettre en confiance le personnel de l’Enam et son directeur général : «Je suis un frère, je suis un ami, qui veux travailler en étroite collaboration, en parfaite synergie avec tout le monde. Si demain nous devons faire le buzz dans les réseaux sociaux, ça doit être un buzz positif, parce que nous aurions réussi à faire bouger les lignes dans le même sens. Nous avons des textes organiques, des textes qui organisent le travail de chacun, d entre nous. Appuyons-nous sur ces textes et voyons ce que nous pouvons faire. Il peut aussi arriver qu’un aspect de ce texte, soit susceptible de créer une mésentente, une divergence, mais les textes sont faits par des hommes. Et c’est les hommes qui sont chargés de les appliquer. Il faudrait que nous essayons toujours, chaque fois que nous sommes buté à une difficulté, de nous assoir autour d’une table, et de trouver la solution ». Quant à Linus Toussaint Mendjana, il  a saisi cette occasion pour lever un pan sur le désaccord qui a avait fini par empoisonner l’atmosphère dans la collaboration avec Michel Ange Angouing, son ancienne tutelle : « Avec la nouvelle donne, nous pensons que nous allons pouvoir montrer de manière plus claire que cette collaboration était toujours une collaboration vivante, sincère et sereine. Vous verrez que certains dossiers qui n’ont pas pu aboutir à cause des incompréhensions, qui ne relèvent plus que du passé, ces dossiers-là vont monter et ces réformes, et ces innovations vont faire en sorte que l’administration publique camerounaise, sera celle que les camerounais attendent d’elle ». Comme quoi, ce ne sera plus comme avant. Les choses ont changé.

Priorité à la dématérialisation des procédures à la fonction publique.

A l’Institut supérieur de Management public (Ismp), sous la conduite de son directeur général Mokwe Edward Misime et de son staff, le Minfopra a également visité l’ensemble du bâtiment se rassurant au passage des conditions de travail et des difficultés rencontrées.

Accompagné du secrétaire permanent, Ako Takem Chancel, le ministre Joseph LE, a passé en revue le personnel  et le staff administratif, avec qui il a effectué des échanges conviviaux  pour galvaniser le moral. Ainsi, au sortir d’une séance de travail à huis-clos, on apprendra de leurs conversations que désormais, le travail en synergie est prioritaire. C’est la même ambiance qu’on a retrouvée au Secrétariat permanent à la réforme administrative (Spra),

A chaque étape, le ministre s’est intéressé à l’élaboration des organigrammes, la dématérialisation des procédures administratives, les normes de rendement et le  guide des usagers, entre autres,  avec des réponses précises.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here