Grève des transporteurs routiers au Tchad: Comment El Hadj Oumarou a réussi à résoudre la crise

0
178

Le coordonnateur du Bureau de gestion de fret terrestre, El Hadj Oumarou, a séjourné à Toukra au Tchad du 13 au 14 décembre à l’effet de trouver une solution idoine pour la grève des transporteurs routiers qui ont vu leurs camions  immobilisés depuis plus d’un mois déjà.

Grève des transporteurs routiers au Tchad

Comment El Hadj Oumarou a réussi à résoudre la crise

Le coordonnateur du Bureau de gestion de fret terrestre, El Hadj Oumarou, a séjourné au Tchad du 13 au 14 décembre à l’effet de trouver une solution idoine pour la grève des transporteurs routiers qui ont vu leurs camions  immobilisés depuis plus d’un mois déjà. En compagnie des autorités en charge du transport au Tchad, El Hadj Oumarou a pu trouver une solution idoine pour le bonheur des transporteurs en souffrance dans le pays de Toumai.

Ce sont des chauffeurs désespérés que El Hadj Oumarou a rencontré au Tchad la semaine dernière. Très remontés, Ses chauffeurs ont tenu à exprimer leur mécontentement vécus  pendant que leurs camions étaient immobilisés. Abandonnés à eux-mêmes à Toukra, ces chauffeurs avaient du mal à vivre decemment.Il faut noter qu’ils étaient plus de deux cents gros porteurs tous chargés de marchandises divers mais en majorité des matériaux de construction (klinker, goudron ….) qui ont été immobilisés à Toukra au Tchad depuis plus d’un mois. Après de nombreuses interrogations et plaintes des camionneurs sur les raisons de cette immobilisation de leurs engins et marchandises par les autorités Tchadiennes et face à une absence de réponses, les  syndicats des transporteurs routiers ont officiellement saisi les autorités Tchadiennes afin  de trouver une solution à ce problème qui paralysait l’économie des entreprises engagées sur le corridor Douala-Ndjamena-Douala.

Les transporteurs en souffrance au Tchad

Face aux plaintes des transporteurs camerounais, El Hadj Oumarou, le coordonateur général du bureau de gestion de fret terrestre(Bgft) a fait le déplacement pour Toukra au Tchad afin de prendre sur place le pouls réel des plaintes des conducteurs des camions immobilisés. Grâce à son entregent, il ira à la rencontre des autorités du ministère en charge du transport au Tchad qui vont aussitôt mobiliser une équipe conduite par dame Rayhana Adam Saleh, La directrice générale adjoint du bureau national du fret terrestre du Tchad.

La Dga du Bnft et El hadj Oumarou, le coordonnateur  général du bureau de gestion de fret terrestre(Bgft) sont allés ensemble faire le constat sur le terrain.il ressort que les véhicules ont été justement immobilisés sans que personnes ne connaissent les véritables raisons. « Sans les transporteurs, il n’y a pas de bureau national de fret, il n’y a pas de fret, il n’y a pas de transport. Et pour cela on est obligé de travailler ensemble. On est venu ensemble pour voir la situation et ainsi réfléchir à comment décanter cette situation » plaide dame Rayhana Adam Saleh, Dga du Bnft du Tchad.

Quand El Hadj Oumarou vient libérer les camions au Tchad

Après avoir apporté un réconfort moral aux transporteurs, le coordonnateur général du Bgft du Cameroun, El Hadj Oumarou, a appelé ces confrères et tous les acteurs de la chaine  à respecter les textes du Tchad avant de les promettre que les solutions seront trouvés. « Nul doute que les mesures seront prises, sinon dans les heures voire même les minutes qui suivent. Tout au moins nous sommes certains qu’il y’aura une prompte réaction. Nous avons nos préoccupations, nous en tant que transporteurs avec ceux –là qui nous ont confié leurs marchandises » a tenu à rassurer El Hadj Oumarou.

L’union des transporteurs du Tchad(Unitrans) s’est dit rassuré. Pour Barkai Tchou Mahamat, son président : « La situation sera décanté dans les meilleurs délais et ce qui est sûr la situation est sur notre contrôle… ». Les transporteurs pas la voix de leurs représentants ont tenu à exprimer leur reconnaissance aux autorités Tchadiennes et camerounaises tout en demeurant optimistes pour la suite des événements.

Au finish, la Dga du Bnft Tchadien a tenu à féliciter les autorités camerounaises : « Comme on dit tout est bien qui finit bien, je tenais à remercier très respectueusement le coordonnateur général du Bgft El Hadj Oumarou et le président de l’unitrans.El Hadj Oumarou parce qu’il a tout mis en œuvre et s’est impliqué personnellement pour le dénouement heureux de cette affaire et tout ceci est à son mérite ».

Pour passer de la parole à l’acte, les transporteurs ont tôt fait de démarrer leurs camions pour aller livrer les différentes marchandises à leurs destinations sous les applaudissements de leurs confrères signe d’un dénouement heureux. Avant de prendre la route pour le retour au Cameroun, El Hadj Oumarou a tenu à se rassurer que tous les transporteurs camerounais ont bel et bien déchargé leurs marchandises et que par la suite ceux –ci sont retournés au Cameroun sans heurts.

Prince Will Tabi

Réactions

El Hadj Oumarou

« Nous sommes heureux et sommes satisfaits d’avoir libérer les camions »

« Nous sommes heureux de vous dire aujourd’hui que nous sommes satisfaits d’avoir libérer les camions parce que tous les conditions qui avaient été posés par l’ensemble des transporteurs des deux pays, ces conditions ont été acceptables et acceptées. Certes, les négociations vont se poursuivre mais l’essentielle a été retenue. A savoir que tout le temps que nous avons passé ici ne pouvait pas se terminer comme ça. Le principe a été accepté. Cela étant nous ne pouvons pas comme nous l’avons dit hier nos camions n’étant pas les magasins, nous avons donc demandés qu’on décharge tous ces camions là.je dis bien tous. À partie de maintenant tous les camions seront déchargés. D’ici là vous allés certainement prendre la route. Pour ceux qui auront la possibilité de se mettre immédiatement en route pour des raisons que nous connaissons notamment ceux qui ont transporté des bêtes, ils pourront aller directement au marché pour décharger. Pour les autres, ils pourront prendre la route à l’heure promis par le gouvernement Tchadien c’est-à-dire à partie de 22h, tout le monde va se mettre en route. Pour ceux qui viennent de très loin comme au Cameroun, nous allons rentrer également chez nous, nous serons ensembles et j’essayerai de raccompagner chacun de vous dans son domicile pour qu’ils puissent retrouver sa famille

Propos recueillis par Prince Will Tabi à Toukra

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here