LUTTE CONTRE BOKO HARAM

0
969
italie
italie

L’Italie auprès des victimes de Boko Haram.

italie

Le gouverneur de l’extrême nord a reçu des dons d’un montant de 150000 euros des mains de Samuela Isopi, l’ambassadrice de l’Italie au Cameroun pour venir en aide aux victimes de Boko Haram.C’était le 16 mai 2015 à l’aéroport de Maroua-Salak

« Cette assistance  de l’Italie nous va tout droit au cœur. Votre engagement a été de tout temps aux cotés du cameroun.nous vous remercions sincèrement » s’est exclamé le gouverneur Midjiyawa Bakary recevant  des dons de l’Italie des mains de son excellence Samuela Isopi, ambassadrice d’Italie au Cameroun le 16 mai 2015 à l’aéroport de Maroua Salak. Ce cargo humanitaire d’une valeur de 150000 euros constitué de kit cuisines, kit hygiéniques, moustiquaires, bidon pour l’eau potable, et des bâches pour abriter les ménages qui ne sont pas en famille d’accueille, fut un soulagement pour les victimes des attaques de la nébuleuse Boko Haram. Pour Samuela Isopi, face aux conditions difficiles que vivent les déplacés de la guerre contre boko haram, l’Italie ne pouvait rester insensible aux cris de détresses des  familles dans cette partie du territoire camerounais. A la question de savoir pourquoi les dons sont non alimentaires alors que la famine sévit dans les départements les plus touchés, Davide Berruti, le coordonnateur d’urgence de l’Ong  Intersos, rappelle qu’ils se sont rendus compte que face à la floraison des dons alimentaires par différents donateurs, ils ont pensés qu’il était judicieux de venir en aide autrement aux populations toujours aussi nombreuses qui n’avaient pas où dormir et où mettre de l’eau à boire .Davide Berruti a tenu à rappeler qu’avec l’appui du système des nations unies et le Haut commissariat pour les refugiés(HCR),les dons ont été rapidement acheminé aux bénéficiaires à la grande satisfaction de Samuela Isopi qui n’a pas manqué d’indiquer au gouverneur de l’extrême nord que « c’est dans les moments difficiles que l’on reconnait les vrais amis ».Il faut relever que Les activités d’Intersos vont continuer dans le trois département de Mayo Sava, Mayo Tsanaga et Logone-et-Chari dans les prochaines mois pour soutenir et protéger les ménage déplaces et vulnérables pour ainsi assurer à tout le monde l’accès a l’assistance humanitaire et la bonne information sur les services disponibles. L’action d’Intersos sera menée en étroite collaboration avec le bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés basé à Maroua.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here