LUTTE CONTRE BOKO HARAM

0
466
pam
pam

Pamol mobilise les  populations du Ndian

pamUne manifestation populaire particulièrement courue à l’initiative de la société Pamol  qui a réuni outre le personnel de cette grande entreprise citoyenne, de nombreuses populations du département ainsi que les autorités administratives et politiques du coin.

La société Pamol Plantations PLC, une des plus importantes du secteur de l’agro-industrie camerounaise a tenu à marquer sa solidarité avec les forces de défense et de sécurité camerounaise engagées au front à l’Extrême-Nord dans la guerre contre l’organisation terroriste Boko Haram, en mobilisation les populations du département du Ndian (région du Sud-Ouest) pour des marches de soutien aux militaires et au gouvernement camerounais dans les villes de Lobe et ekondo Titi.

Ces grandes manifestations du Ndian ont eu lieu au moment où l’engagement du Cameroun contre le terrorisme est monté d’un cran, non seulement en raison des pertes énormes infligés par notre armée aux éléments de Abubakra Shekau, mais aussi à l’entrée en lice de nombreux pays d’Afrique centrale aux côtés du Cameroun comme l’illustrent  les derniers sommets ayant réuni récemment à Yaoundé des chefs d’Etats et de gouvernements de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale, dans l’objectif d’éradiquer la secte terroriste et de rétablir la paix dans la partie septentrionale de notre pays,  

Aussi, le Directeur Général par intérim de Pamol, Chief Charles Mekanya Okon –qui conduisait  a-t-il fait savoir aux populations mobilisées que les marches de Lobe et Ekondo Titi organisées par Pamol étaient destinés  à regonfler le moral du Commandant en Chef des Armées, le président Paul Biya et celui des troupes qui mènent un combat sans merci pour protéger et préserver la souveraineté de la nation.  Les populations du département du Ndian en général et  toute la grande famille de  PAMOL en particulier ne sauraient rester indifférente à la menace que représentent les attaques de  Boko Haram contre le Cameroun, a déclaré en substance Chef Mekanya   pour qui les  manifestations constituaient par ailleurs une main tendue fraternelle aux compatriotes de l’Extrême-Nord qui subissent les atrocités de l’organisation islamiste. Une posture de solidarité semblable à celle manifestée les Camerounais lors du conflit frontalier de Bakassi ayant opposé le Cameroun et le Nigeria, et qui avait entre autres contribué à la victoire de notre pays, même si, es circonstances s’y prêtant, il avait fallu utiliser d’autres moyens que les armes pour y parvenir.

Pour Charles Mekanya Okon, il fallait que le président Paul Biya sache que le personnel de PAMOL et la population de Ndian sont solidaires de ses actions dans la lutte contre les terroristes.

L’initiative de Pamol a été louée par les députés  Peter   Njume Ambang et Mary Iyali Meboka des circonscriptions de Ndian II et I, qui l’ont qualifiée d’opportune en ce moment où aucun  Camerounais n’ est  censé être indifférent aux menaces posées par Boko Haram sur la paix dont jouit le Cameroun sous la direction du président Biya. Même son de cloche de la part du préfet du Ndian, Chamberlain Ntou’ou Ndong, qui a s’est félicité de l’action de mobilisation entreprise par le directeur général par intérim de PAMOL pour soutenir le chef de l’Etat à moment aussi décisif que critique de notre pays..

C’est le lieu de noter qu’en sa qualité de société citoyenne, Pamol est régulièrement aux côtés de l’Etat dans la lutte contre l’insécurité. L’année dernière, par exemple, la société faisait un fait don de quatre motos aux autorités du Ndian, pour les aider à contenir le phénomène inquiétant de l’insécurité.

Des départs à la retraite au rendez-vous

Simultanément à la grande marche Pamol célébrait quelques-uns de ses travailleurs méritants, non pas dans le cadre d’une remise des médailles, mais plutôt d’un départ à la retraite pour un repos bien mérité. Il  s’agissait en tout de 14 personnels    dont les droits ont été v régulièrement payés selon le Directeur des Ressources humaines et le Directeur des affaires financières de Pamol, Priestley Enow  et Albert Kemandjie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here