Mairie de Douala 2ème: Le Budget de l’exercice 2018 en baisse

0
1337
denise Fampou
denise Fampou

denise Fampou

La session ordinaire du conseil municipal consacrée à l’examen et au vote du budget de l’exercice 2018 s’est tenue le 07 décembre 2017 à l’hôtel de ville de la commune d’arrondissement de Douala 2ème. Présentée par Denise Fampou, le budget voté par les conseillers est de 2100 000 000 F Cfa mais il  est en baisse de 257 971 634 F CFA en valeur absolue  et 10,94% en valeur relative par rapport au budget primitif de l’exercice 2017.C’était sous la présidence de Jean Philippe Ngo’o Mebe, 1er adjoint préfectoral  du Wouri et représentant le préfet empêché.

Ce n’était donc pas une surprise pour les conseillers municipaux de la mairie de douala 2 que le projet de budget 2018 à eux soumis par l’exécutif municipal pour leur onction soit en baisse. Car Me Denise Fampou a dû tenir compte des recettes recouvrées au cours des exercices précédentes inscrits dans les différents comptes administratifs. Il est à noter que   Joseph Bernard Mache, le préfet du Wouri avait instruit toutes les collectivités territoriales décentralisées  de son territoire de compétence de procéder au vote des budgets réalistes en rapport avec les réalités du terrain afin d’améliorer le taux d’exécution de leur budget.

Me Denise Fampou améliore les recettes communales

Le budget de l’exercice 2018 voté est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 2 100 000 000 frs Cfa mais il  est en baisse de 257 971 634 FCFA en valeur absolue  et 10,94% en valeur relative par rapport au budget primitif de l’exercice 2017.Loin de penser que l’exécutif communal de douala 2 ne fait rien pour améliorer ses recettes, Denise Fampou à tenue à préciser : « il y’a lieu de constater que les recettes communales s’améliorent de jour en jour depuis que nous avons pris les rênes de cette municipalité. Un bref aperçu dans nos archives  financières en est la parfaite illustration car nous partons d’un compte administratif de 674 339 834 frs Cfa en 2007 pour  1 772 685 985 frs Cfa en 2016.En 2017 nous sommes à ce jour assez proche de l’exercice 2016 ».Sans toutefois dormir sur ses lauriers, le maire de Douala 2 a continué  à mener auprès de la tutelle la plaidoirie, dont son collègue  et adjoint au maire jean Robert  Waffo en a fait son porte flambeau, sur les goulots d’étranglements au niveau de certains administrations plombant ainsi l’effectivité de la décentralisation au niveau de la commune de Douala2.Ceci est d’ailleurs la conséquence du reversement dérisoire ou le non reversement des  différentes recettes ( Les centimes additionnels communaux ;les droits de mutation d’immeubles ;la redevance forestière ;les droits de timbre d’aéroport) dans les caisses de la commune de Douala 2ème.

Echauffourées  pour la désignation d’un grand conseiller à la Cud

Dans ce Budget 2018 adopté, l’exécutif municipale a mis un accent sur l’investissement dont les grands traits concernent les domaines suivants : La sécurisation du terrain de Nkolmintag rétrocédé à la mairie par la Maeteur ; l’extension et la réouverture du Centre Médical d’Arrondissement de Douala 2 ; Les équipements socio-éducatifs ; les infrastructures routières ; l’achat d’une tractopelle et de 5 tricycles ; Le mobilier, l’agencement des constructions ; l’hygiène et la salubrité…

En marge du vote du Budget, à la Cud, Denise Fampou a soumis une délibération à l’appréciation de ses collègues conseillers municipaux  pour la désignation du Conseiller Pongo comme grand conseiller devant siéger à la communauté urbaine de Douala en  remplacement du Feu grand conseiller Abraham Tchato .Il faut rappeler que cette désignation du conseiller Emmanuel Pongo ,par ailleurs président de la Section Rdpc Wouri 2 , a suscité un vif débat au sein du conseil Municipal. Malgré la plaidoirie active et vive  mais vaine du conseiller Monkam du Sdf afin d’être retenu comme le prochain grand conseiller, et le désistement élégant du Dr Roger Njitchoua du Rdpc , de nombreux frondeurs au sein de ce conseil estiment  tout au moins qu’il aurait été judicieux  que ce soit un ressortissant de l’ethnie Bamiléké qui soit désigné pour remplacer le feu Abraham Tchato afin de maintenir les équilibres sociologiques chez  les  05 grands conseillers de Douala 2 à la Cud. Le  comité central du Rdpc par la voix de Hervé Emmanuel Nkom présent à ce conseil a rappelé  que la hiérarchie de son parti a porté son choix sur le président  de section Rdpc Wouri 2, son camarade Emmanuel Pongo. Si la désignation de Pongo qui est originaire de la région du littoral à la place de Abraham Tchato est une preuve pour certains que le conseil de  douala 2 est au dessus des clivages ethniques, d’aucuns craignent que le cas de cette désignation de  Emmanuel Pongo puisse faire  jurisprudence prochainement. Tout en appréciant  la pertinence des interventions de l’adjoint au maire Jean robert Waffo du Sdf sur les différents sujets porté au sein de ce conseil, le Premier Adjoint Préfectoral, Jean Philip Ngo’o Mebe  a tenu  aussi à féliciter Madame Denise Fampou pour la qualité  des travaux orientés  pour le bien être des populations.                                                                                        

                                                                                                                                                                                                             Prince Will Tabi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here