Marche pour la paix du 08 janvier 2021: L’hon Jean Michel Nintcheu saisit la justice après l’interdiction des autorités administratives de la ville de Douala

0
107

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU DÉPUTÉ JEAN MICHEL NINTCHEU A LA SUITE DE L’INTERDICTION DE LA MARCHE PROGRAMMÉE CE 8 JANVIER 2022

Suite à l’interdiction abusive, illégale et arbitraire de la marche citoyenne pour la paix programmée ce samedi 08 Jan 2022 par les sous préfets des arrondissements de Douala 1er, Douala 3e et Douala 5e qui ne sont que le prolongement du régime dictatorial de Yaoundé
nous avons décidé conformément à la loi de décembre 1990, d’introduire une requête auprès du juge des libertés à l’effet d’obtenir la suspension de ces arrêtés d’interdiction liberticide.

Nous sommes étonnés et surpris de constater ce jour la très forte militarisation de la ville de Douala qui trahit en réalité la fébrilité, et le caractère répressif de ce régime qui ne rate aucune occasion pour brutaliser et verser le sang des Camerounais.

La procédure étant pendante devant les juridictions,
Notre détermination d’organiser cette marche reste intacte
Il est inadmissible que les camerounais soient morts dans le nord ouest et le sud Ouest, que d’autres soient devenus des prisonniers pour avoir simplement manifesté à mains nues et que nous restions indifférents !
Un nouveau chronogramme élaboré en concertation avec toutes les forces du changement (partis politiques et sociétés civiles) sera rendu public

Nous demandons aux militants du SDF et à tout le peuple du changement de rester mobilisés.

La lutte pour un Cameroun meilleur continue

Honorable Nintcheu Jean Michel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here