Mauvaise exécution des marchés Publics. Talba Malla menace de suspendre 343 entreprises

0
582
Talba malla: Ministre des marchés Publics du Cameroun (Nous allons sanctionner les prestataires véreux)

L’Ets Primordial épinglés pour la réhabilitation de la Route Famdou-Babouantou

Dans le cadre du processus d’assainissement du secteur des marchés publics en général et de lutte contre le phénomène des marchés abandonnés en particulier, le ministre délégué à la présidence chargé des marchés publics menace de suspendre 343 entreprises et prestataires qui ont abandonné au moins un marché au cours des exercices 2015,2016 et 2017.Talba Malla annonce ainsi la fin de la récréation… L’Ets Primordial épinglés pour la réhabilitation de la Route Famdou-Babouantou

A peine nommé à la tête du Minmap par le chef de l’état à la faveur réaménagement gouvernemental du 04 janvier 2019, Ibrahim Talba Malla a décidé de prendre le taureau par les cornes en interpellant 343 entreprises répertoriées par ses services comme des entreprises « délinquantes » qui ont abandonné au moins un marché au cours des exercices 2015, 2016 et 2017.

Talba Malla siffle la fin de la récréation de la mauvaise exécution des marchés publics

A la suite du communiqué du 16 janvier 2019 portant publication des noms des entreprises et autres prestataires de services défaillants, ce sont de nombreuses personnes et autres populations des régions concernées qui ont tôt fait de saluer la décision du nouveau ministre des marchés publics. Les usagers et autres bénéficiaires  se sont toujours plains sans suite sur la mauvaise qualité des travaux et des chantiers mal exécutés ou abandonnés par des prestataires véreux. Dans certains cas, les chantiers décriés aujourd’hui par l’équipe de Talba Malla ont été pour la plupart validés, réceptionnés et les paiements effectués.

D’ailleurs le ministre a été clair car un délai de 21 jours calendaires  a été accordé à tous les opérateurs concernés pour procéder à la reprise des prestations qui devra être attestée par un ordre de service dument signé par le maitre d’ouvrage ou du maitre d’ouvrage délégué.

Menace du Minmap

Les 343 entreprises épinglées par le Minmap avaient donc jusqu’au 07 février 2019 pour procéder à la reprise des travaux. Talba Malla a d’ailleurs tenu à rappeler que passé le délais fixé, l’autorité  chargée des marchés publics procèdera à la résiliation pure et simple desdits contrats, avec toutes les conséquences du point de vue de l’exclusion des prestataires défaillants de la commande publique pour une période de deux ans.Depuis l’annonce de cet ultimatum, alors que des populations attendent patiemment la reprise des travaux abandonnés ou mal exécutés, des sources affirment que certains prestataires entreprennent déjà de changer la dénomination de leurs entreprises afin de continuer la sale besogne. Affaire à suivre.

Parmi les 343 entreprises et prestataires épinglés par le ministre délégué  à la présidence chargé des marchés publics, le numéro 242, l’Ets Le Primordial a aussi été épinglé pour sa mauvaise exécution de la réhabilitation de la route  Famdou-Babouantou dans l’arrondissement de Banka, département du Haut-Nkam. Alors que la route avait été réceptionnée à l’époque malgré les dénonciations des populations de Batoussa-Banka, Forum libre dénonçait déjà la forfaiture de cette entreprise.

Route inachevée.

Comment les populations ont été flouées par l’Ets Primordial

La réhabilitation de la route Famdou-Babouantou a été inscrite dans le BIP 2015 pour un Montant de 57 333 000 frs Cfa.

Il faut noter que cette route se situe dans la Commune de Banka où elle traverse les villages BATOUSSA et BADOUMVEN dans le Groupement de BANKA.

C’est  donc  l’Entreprise ETS PRIMORDIAL qui a été Adjudicataire pour l’exécution de ce marché public sous le No 031M /MINMAP /DR-OU/SM/2015.

Sur le site en 2016, l’entreprise a déployé ses engins pendant une semaine avant d’abandonner le dit chantier. C’est alors qu’à la suite de la plainte des populations des villages BATOUSSA et BADOUMVEN datant du  25 Mars 2016, le délégué régional  du Ministère des Travaux Public de la région de l’Ouest va faire  une descente sur le terrain au cours de laquelle il va indiquer que les travaux ont été exécutés à hauteur de 19,99 %.

Mais à la grande surprise des populations  et des chefs Traditionnelles, le dit marché sera réceptionné en début Août 2017 alors que l’entreprise n’ya plus jamais travailler.

Au regard du constat fait sur le terrain,les Chefs traditionnels vont une fois de plus saisir l’actuel délégué Régional du Ministère des Travaux Publics de l’Ouest pour dénoncer la non exécution de ce marché. C’est alors que Mr Mba, délégué régional des travaux publics va conduire une équipe composée des responsables de l’ETS PRIMORDIAL, les responsables de la mairie de Banka et les chefs traditionnels pour une descente sur le terrain.Sur le site, le délégué  régional du MINTP va affirmer  d’une part qu’il ne trouve pas d’inconvénients sur l’exécution du dit marché et que ce sont les populations qui doivent en principe s’occuper de la réhabilitation des routes dans leurs villages, et ce à la stupéfaction  des chefs traditionnels présents. Et depuis lors, cette route est toujours dans un piteux état et pratiquement impraticable.

Les mensonges de l’Ets Primordial

Joint au téléphone ,le patron de l’Ets Primordial s’est d’abord dit surpris de savoir qu’il était accusé de n’avoir pas exécuté totalement le dit marché, et que à son niveau il a totalement respecté le cahier de charge indiqué par le dossier d’appel d’offres avant de nous rappeler que c’est l’ingénieur du marché  qui devrait en principe se plaindre au lieu des populations. Après l’avoir rappelé que nous étions sur le terrain et que rien n’avait été fait comme l’indiquaient les communautés villageoises, il a tout de même précisé que quelqu’un d’autres avait utilisé le nom de son entreprise pour gagner le dit marché mais qu’il s’était néanmoins rassuré que le marché était bien exécuté.

Des sources à la mairie de Banka indiquent que l’Entreprise Primordial est coutumière du fait car il y’a quelques mois, elle a été adjudicataire d’un marché pour installer des générateurs pour l’électrification de quelques villages dans la commune de Banka. Mais à la grande surprise des populations, ses générateurs ont curieusement arrêté de fonctionner à moins d’un mois de son installation. Nous avons appris que le maire de la commune de Banka a dû les interpeller pour réparation.Qu’en sera-t-il du cas de la route Batoussa,Badoumven et Babouantou qui n’a pas été exécuté par la même entreprise mais qui a gracieusement touché ses 57 333000 frs CFA ? Les ministères des travaux publics, des marchés publics sont tous interpellés pour ainsi arrêter la saignée de ses entreprises voyous qui spolient l’état du Cameroun avec la complicité de ses fonctionnaires. Affaire à suivre.

Fouapong Mefere

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here