Musulmans et chrétiens pour l’unité et la paix

0
212
mosquée
moquée

mosquée

L’esplanade de la mosquée centrale de Douala a servi de cadre dans la soirée du 23 décembre dernier  à une prière œcuménique pour l’unité, la paix, la stabilité et la sécurité au Cameroun et au-delà.

 

C’est en présence des autorités administratives de la région du Littoral aux rangs desquels le gouverneur de la région du Littoral représenté par l’Inspecteur général de services du gouverneur M. Aboubakar Njikam, des sous-préfets des arrondissements de Douala 2ème  et 3ème, des dignitaires  musulmans, des représentants des autres confessions religieuses notamment le Père Joseph, représentant de l’Archevêque métropolitain de Douala et de l’Apôtre Jonas que s’est déroulée, à l’occasion de la commémoration de la naissance du Messager Mohamad, une prière pour l’unité, la stabilité, la prospérité et la paix au Cameroun.

Présidée par le Grand Imam  central de Douala Cheick Mohamad Malik Farouk, la cérémonie a connu la participation de plusieurs Imams de la ville de Douala, ainsi que ceux de Buéa, Kumba, Bafoussam et Bamenda venus rehausser l’éclat de cette cérémonie et marquer leur reconnaissance, leur gratitude à Allah pour tout ce qu’il fait pour l’humanité et pour ce qu’il fera à l’occasion de «cet événement spirituel et cette occasion solennelle», réunissant des personnalités de plusieurs confessions religieuses.

Le Grand imam  central de Douala Cheick Mohamad Malik Farouk a pris la parole  pour situer l’objet et le contexte de la prière : «Cette nuit est l’occasion  de rendre  grâce à Dieu. Elle nous permet de rappeler les nobles caractères du Messager de la Paix. Prions pour la paix dans nos cœurs, la paix dans la cohabitation avec nos semblables. Cette nuit est un moment de prière pour notre famille et notre pays. Nul ne peut souhaiter que son pays soit privé de paix et de stabilité (…) Privilégions l’amour, le respect mutuel et la solidarité», a-t-il ajouté.

Le Grand Imam  central de Douala  a par ailleurs prôné l’unité. « Cette unité doit transparaître et se ressentir à tous les niveaux de notre existence : religieux, interne et externe, c’est-à-dire l’unité et l’harmonie entre les différentes tendances islamiques ; l’unité et l’harmonie avec les différentes confessions religieuses, car nous nous abreuvons tous à la même source », a indiqué le guide.

Le même message a été délivré par l’Imam doyen et le guide national de la communauté des Chiites au Cameroun le Cheick Hassan Nsangou qui a condamné avec la dernière énergie les attaques terroristes que subit le Cameroun, avant de faire remarquer que le Cameroun est un pays où règnent la cohabitation pacifique et l’harmonie entre les religions et les ethnies. Que Dieu fasse du Cameroun une nation prospère, que la paix soit accordée à tous les messagers», a-t-il souligné.

Après la lecture du saint Coran et les prières dites par les différents Imams, les représentants des autres confessions religieuses ont également été invités à dire une prière pour l’unité et la paix au Cameroun. Tous ont prié afin que le Dieu Tout Puissant intervienne pour mettre un terme aux actes criminels du groupe terroriste Boko Haram.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here