PAD

0
695
paads
paasds

paads

Emmanuel Etoundi Oyono, Directeur général du PAD

« Il faut accroître le temps du travail »

Selon le patron du PAD, le service continu 24h/24 pourrait  résoudre durablement le phénomène. Par ailleurs, il en appelle à la discipline de tous les acteurs, car le  temps de travail est court.

 

Monsieur le directeur général, quelle est la situation actuelle au port de Douala ?

Il faut savoir que le port de Douala est devenu un petit port, parce qu’à l’étroit. La situation s’améliore, mais difficilement. C’est pourquoi j’en appelle sans cesse au sens de l’organisation et de la discipline pour permettre la fluidité. Sur les 15 quai, deux défectueux sont en cours de réhabilitation. Pour les 13 autres, certains sont jonchés de navires de guerre ou ‘épaves. Bref, il y a des activités non commerciales qui s’y déroulent alors qu’il faut pouvoir répondre à tous les navires qui frappent et demandent à accoster. On continue d’assainir, mais difficilement. Et à l’observation, les actions en cours ne seront réellement bénéfiques qu’en 2015. Là, on essaye juste de contenter tout le monde, en donnant des priorités à certains navires comme ceux de la santé pour répondre efficacement aux campagnes de vaccination et autres. C’est une véritable gymnastique. Parce qu’il n’y a pas que le temps d’attente à la bouée de base, mais aussi des navires défectueux qui prennent beaucoup de temps à répartir. Certains mettent 21 jours à manœuvrer, là où les autres font 3 jours. Pire, les marchandises déchargées traînent à être enlevées. D’où l’appel à la discipline sur lequel j’insiste, parce que le temps de travail est très court.

Quel pourrait être l’impact du travail de nuit face à cette situation ?

Déjà, le travail de nuit va s’ajouter à celui du jour, qui est incontestablement insuffisant pour gérer l’espace portuaire. Il aura donc pour effet d’augmenter le temps de travail et de ce fait de décongestionner le port. Nous demandons simplement que le temps mort qui s’observe de nuit au port de Douala soit comblé. Partout dans le monde, les espaces Portuaires bougent de façon continue, puisque les navires arrivent de nuit, ça permet d’avoir un meilleur résultat, avec les efforts déjà en cours pour la décongestion. Il s’agit entre autres, de la réhabilitation de tous les quais défectueux et la sélection des navires qui devront accoster. Il se trouve que les quais au port de Douala ont été conçus pour accueillir des navires de 150 m de long. Aujourd’hui, nous en avons de plus de 200 m qui débarquent et parfois, ils ne sont même pas en bon état. Ca fait trop de manœuvres et de problèmes à résoudre, alors que le temps est limité seulement en journée.

 

Pourquoi le travail de nuit ne se fait justement pas ?

Les textes qui régissent le travail des fonctionnaires au Cameroun n’ont pas prévu qu’on puisse travailler de cette manière-là. Naturellement, même au niveau du port, les gens arrivent à 7h 30 et s’en vont vers 15h 30. S’il faut faire travailler les gens de nuit comme ça s’impose en ce moment, il faut modifier les textes et trouver une rémunération conséquente à ces travailleurs-là. Parce qu’il est évident qu’on ne peut pas travailler de jour et de nuit sans une pie conséquente. Le besoin est là ; il me semble que la volonté aussi. Mais il faut que ce soit encadré par des textes réglementaires qui définissent les avantages afférents.

La douane aussi devrait avoir une dérogation pour travailler de nuit ?

On observe justement que la douane est très respectueuse des délais impartis par le code du travail et le décret qui arrête  les horaires de travail journaliers. C’est un point récurrent sur lequel nous avons souvent travaillé. Nous en avons d’ailleurs discuté à un niveau très élevé. Nous croyons que le gouvernement va faire quelque chose pour que la douane travaille à plein temps, ne serait-ce qu’au niveau du port. Mais aussi, pour qu’elle soit rétribuée en conséquence. La douane joue un rôle déterminant au niveau du port. Si elle est absente, ça ne servira à rien de faire travailler les autres acteurs, le problème restera le même.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here