Paul Biya refuse de chasser Marafa du Bureau politique

0
882
paul_biya
paul_biya

paul_biya

La réunion présidée le 3 novembre 2016 par Paul Biya lui a permis de se maintenir à la présidence, et de reconduire les bureaux des instances nationales du parti. Ils ont battu le rappel des troupes au siège du Comité central du Rdpc le 3 novembre 2016, à Yaoundé. Dès 10h, les membres du bureau politique conduits par Jean Nkuété, le secrétaire général du Comité central, ont pris place dans le bus mis à disposition par la Présidence de la République. Seul Cavaye Yeguié Djibril n’a pas sacrifié à cet exercice. 

Le président de l’Assemblée nationale a rallié le palais de l’Unité à bord de son véhicule de fonction. Les membres du bureau politique, escortés par un motard de la police, ont rejoint une salle de réunion de la Présidence, après avoir observé les formalités sécuritaires d’usage. Avant le début des travaux,une minute de silence a été observée en la mémoire des victimes de la catastrophe d’Eseka.

Puis, c’est Jean Nkuété, qui va présenter l’état de santé du parti aux membres du bureau politique. Selon le Sg du Rdpc, le parti se porte mieux et son fonctionnement a été renforcé avec l’installation des coordinations du parti dans les dix régions.

Durant une dizaine de minutes, Jean Nkuété va dresser un bilan plutôt reluisant du parti sur le triangle national et ses sections étrangères. Faisant fi au passage des bisbilles et batailles rangées qui ont déchiré le parti au cours de ces dernières années. 

Après cet exposé du secrétaire général du comité central du Rdpc, Paul Biya, président national du parti, a présenté aux membres de cette instance des projets de résolution. Ces résolutions ont été toutes adoptées par les membres du bureau politique.

Paul Biya a notamment rappelé a ses camarades de parti son souhait de voir proroger le mandat du président national, des membres du bureau politique et du comité central et des bureaux de l’Ofrdpc et de l’Ojrdpc dont les mandats sont arrivés à échéance le 16 septembre 2016.

Malgré sa condamnation, Marafa toujours maintenu au bureau politique 
Une prorogation validée par le bureau politique qui a donc visiblement choisi de garder en son sein, Marafa Hamidou Yaya, toujours incarcéré à la prison secondaire de Yaoundé. 
Paul Biya a donc repoussé l’échéance de la tenue du congrès ordinaire du Rdpc, officiellement à une date ultérieure. Mais selon des indiscrétions glanées auprès de quelques membres du bureau politique, le président du Rdpc a annoncé la tenue du 4ème congrès ordinaire du Rdpc avant la présidentielle de 2018. Serait-ce une indication de la fin de non-recevoir réservé par 

Paul Biya aux appels à une élection anticipée ? Rien n’est sûr, puisque les membres du bureau politique ont, dans une motion commune, invité le président Paul Biya à être le candidat du Rdpc à la prochaine élection présidentielle. Un autre membre du bureau politique du Rdpc a confié que tous les sujets touchant à la vie de la nation ont été passés au scribe par les « sages » du Rdpc. 

Le président national a enfin demandé aux membres du bureau politique et aux délégués régionaux permanents du Rdpc de remobiliser leurs troupes en vue des échéances futures.

Outre Marafa Hamidou Yaya, emprisonné, et Delphine Medjo, décédée, on a pu noter parmi les grands absents de cette réunion du bureau politique du Rdpc Janvier Mongui Sossomba de la région de l’Est et Ayang Luc, qui était en séjour à l’Extrême Nord où il présidait la 4ème édition du Festival Gurna, réunissant les peuples Toupouri, Kéra et Wina du Cameroun et du Tchad, n’a sans doute pas pu rallier Yaoundé.

Des 23 membres du bureau politique du Rdpc depuis le dernier congrès en 2011, l’on note un prisonnier et un décédé en la personne de Delphine Medjo.et du coup dans le sérail, les caciques du parti se battent pour remplacer les morts et autres condamnés du comité central et du Bureau politique du parti des flammes.

En exclusivité les postulants au bureau politique dans les dix régions du Cameroun.

Littoral(Njoh Mouelle,Etame Massoma) ;Sud-ouest(Chief Tabe tando) ;Nord-Ouest(Yang Philemon,Atanga Nji) ;Ouest(Francois Xavier Ngoubeyou,Niat Njifendji ;Lucien Wantou Siantou) ;Centre(Naah Ondoa,Roger Melingui et Bidoung Mkpatt) ;Sud(Emmanuel Mbiam) ;Est(Badel Ndanga Ndinga,Rolland Matta) ;Adamaoua( Hamadjoda Adjoudji) ;Nord(Baoro Fadil,Alim Hayatou) ;Extreme-Nord(Hessana Mahamat).La suite des postulants pour le comité central dans nos prochaines éditions.

                                                                                         Alain Cédric Yompa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here