« Rencontres fraternelles du Mayo-Tsanaga » Manaouda Malachie au cœur du développement du Mayo Tsanaga!

0
245
Manaouda Malachie , Ministre de la Santé du Cameroun

« Rencontres fraternelles du Mayo-Tsanaga »

Manaouda Malachie, le rassembleur !

A l’initiative du ministre de la Santé publique, la réunion tenue le 12 janvier dernier à la salle de fête de la Communauté urbaine de Garoua à rassemblé plus  de 4500 personnes. C’était à l’occasion de la quatrième étape des « Rencontres fraternelles du Mayo-Tsanaga ». Une mobilisation inédite et une démonstration du vivre-ensemble qui ont amené ses contempteurs à véhiculer une déduction, à la fois tendancieuse et belliqueuse, selon laquelle ce natif du Septentrion a pour ambition de remplacer Marafa. Question jouer au trouble-fête et de banaliser un événement aussi riche en symbole.

« C’est une rencontre inédite qui vient de se tenir à Garoua et je voudrais sincèrement saluer l’engagement et la ferveur des ressortissants du Mayo-Tsanaga dans la Région du Nord. Cette rencontre a permis également au Mayo-Tsanagais du Nord de faire une grande démonstration du vivre-ensemble dont ils font preuve au quotidien dans la Région du Nord. Le président de la République Paul Biya accorde une attention particulière à cette question et le ministre Malachie Manaouda nous a donné l’opportunité de démontrer une fois de plus que pour nous ressortissants du Mayo-Tsanaga, c’est fondamental le vivre-ensemble avec les autres communautés ». C’est en ces termes que monsieur Hadadak, le président de l’antenne du développement du Mayo-Tsanaga pour le Nord, a résumé cette importante cérémonie.

Tous derrière Manaouda Malachie pour le développement du Mayo-Tsanaga

Comme lui, Marie Dazna Deme, membre de la communauté du Mayo-Tsanaga, est allée dans le même sens : « Cet acte d’humilité et de générosité est à saluer et c’est un parfait exemple à suivre par nous tous. Je souhaite vivement que tous les fils et filles du Mayo-Tsanaga se mettent derrière Manaouda Malachie, afin qu’ensemble, nous puissions apporter notre contribution forte et solide au développement de Mayo-Tsanaga, mais aussi et surtout de notre pays en général »

L’objectif de cette rencontre comme les précédentes était tout simplement question pour les ressortissants du Mayo-Tsanaga de se retrouver et de penser leur développement. C’est ainsi que pendant un peu plus de trois heures, ils ont fait le tour de toutes les questions sans le moindre tabou, en passant en revue, entre autres, les préoccupations liées à l’épanouissement social et économique de la jeunesses du Mayo-Tsanaga ; à la promotion de l’activité économique et agropastorale dans le Mayo-Tsanaga, à la promotion de la santé, de l’éducation et de la culture dans ce département…

Pour le ministre Malachie Manaouda, « ces rencontres fraternelles sont le socle de ce que nous pouvons bâtir pour avancer. Si nous n’échangeons pas ensemble, si nous ne nous parlons pas pour nous comprendre, pour fixer le cap, nous ne pouvons rien construire de grand ensemble. C’est dans cet esprit que les « Rencontres fraternelles du Mayo-Tsanaga ont été conçues ». Et de poursuivre : « Il s’agissait essentiellement de se parler, de partager les idées et des points de vue, de communier du regard du contenu de nos échanges de manière générale (…). Vous avez également noté comme moi ce que les ressortissants du Mayo-Tsanaga font  pour la promotion du vivre-ensemble dans la Région du Nord. Ils vivent en parfaite communion avec les  populations de la Région du Nord et apportent une contribution importante au développement de cette partie du pays. C’est quelque chose de très cher à son excellence Paul Biya, président de la République, et c’est à saluer et à encourager. C’est en un mot le sens que nous voulons donner à ces rencontres, permettre aux enfants du Mayo-Tsanaga de s’écouter, de discuter et structurer leur apport au développement du Cameroun. On ne peut rien construire dans la division et dans la solitude, mettons-nous ensemble sans tabous, sans barrière pour réfléchir ensemble sur notre pays ».

Des recommandations enregistrées…

A en croire Mamadou Pafé, président du Comité d’organisation des « Rencontres fraternelles du Mayo-Tsanaga » de Garoua, cette mobilisation a été à la hauteur de l’importance de la communauté du Mayo-Tsanaga dans la Région. Pour rappel, le département du Mayo-Tsanaga est le plus peuplé après les départements du Wouri et du Mfoundi, selon les derniers chiffres du recensement général de la population du Cameroun. Il comprend sept arrondissements dont Bourha, Hina, Koza, Mogodé, Mokolo, Mayo-Moskota et Soulédé-Roua.

« L’étape de Garoua qui vient de s’achever a permis de  à plusieurs personnes d’apporter leurs propositions ou des recommandations pour le développement du Mayo Tsanaga. Il y a d’autres étapes qui ont eu lieu à Douala, Bafoussam, Ebolowa, notamment. D’autres Régions vont suivre et je ne doute pas un seul instant qu’au terme des échanges, on va constituer une banque de données très importantes pour construire notre avenir et partant celui de notre pays. Enfin, je voudrais rendre hommage au ministre de la Santé, Malachie Manaouda qui, au-delà de toutes ses préoccupations, a trouvé le temps pour venir écouter  et apporter des réponses aux préoccupations des uns et des autres », indique  Mamadou Pafé

                                                                       Prince Aristide Ngueukam

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here