Sa Majesté Linus Mendjana installé au trône

0
1049
chefff
chefff

chefff

SM Linus Toussaint Mendjana a été intronisé comme chef de 3ème degré du village Nio Babouté le 08 avril 2017 au cours d’une cérémonie très courue et présidé  par Ebede Mbarga, Sous-préfet de l’arrondissement de Mbandjock.

 

Un nouveau jour s’est levé dans le village de Nio Babouté. C’est ce qu’on a pu constater au cours de cette cérémonie qui a fait vibrer la localité. Et pour cause, un prince, Linus Toussaint Mendjana pour ne pas le nommer, fils de Bovoum Jean et non moins Directeur de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (Enam) a été intronisé comme le désormais guide des Nio Babouté. La symbolique de cette intronisation venant aussi du fait que c’est entre ses mains que repose la formation des futurs administrateurs camerounais. Il y a donc lieu de penser qu’effectivement, une aube nouvelle vient de se pointer dans le village de Nio-Babouté en particulier et dans le département de la haute Sanaga en général.

 

Faire régner la paix et promouvoir le développement pour tous.

 A peine assis sur le trône, S.M Linus Toussait Mendjana a annoncé les couleurs en s’engageant à faire régner la paix et le développement pour l’ensemble de ses populations.

Cela ne relève donc plus de la rêverie. Linus Toussaint Mendjana règne désormais sur le trône du village Nio Babouté dans le groupement de Njore, arrondissement de Mbandjock, département de la Haute Sanaga, région du Centre au Cameroun. Il a été désigné par les 20 notables qui constituent le conseil de cette chefferie de troisième degré. Pour une cérémonie particulière, ambiance particulière et surtout élites et invités tirés sur le volet. Ils étaient issus des rangs politiques, religieux et traditionnels sans compter la foule immense de curieux venus vivre en direct cet évènement qui fera sans doute date dans l’histoire. Ce ne fut pas surprenant si Ebede Mbarga, sous-préfet de Mbandjock a déclaré : « je suis content parce que la cérémonie s’est déroulée sans incident ». Comme pour dire aux détracteurs qu’en plus de se taire à jamais, ils devraient plutôt participer aux actions de développement de leur localité.

En tout cas, un beau monde est venu vivre cet évènement qui a provoqué une effervescence sans pareille dans le village Nio-Babouté et qui s’est achevé par l’égrainement de neuf coups de fusil. Il fallait le faire ce d’autant plus que le nouveau chef qu’aucun doute n’est à émettre sur sa filiation historique directe de la grande chefferie de Mbààn Njock (campement aux éléphants aujourd’hui Mbandjock). En effet, après le règne de Dieudonné Tindati Odi, le trône a été confié à Linus Toussant Mendjana Odi, fils de Bovoum Odi, lui-même fils de Mekinda Tidati, qui est né de Tindati Odi, lui-même issu des entrailles d’Odi Nitse, fils de Njiste, fondateur des chefferies Moungang du clan installé dans l’actuel groupement de Ndjoré comme le révèle l’histoire. Cette même histoire nous révèle aussi que le nouveau chef remplace au trône de cette chefferie de 3ème degré Dieudonné Tidanti destitué de ses fonctions suite à une condamnation ferme de dix ans de prison pour détournement de deniers publics comme l’avait relevé l’adjoint d’arrondissement en décembre 2016 au cours d’une cérémonie dite technique et consultative.

Régner sous le signe de la concertation et de la discipline.

Depuis le 08 avril 2017 donc, le Directeur général de l’Enam est désormais Sa Majesté Linus Toussant Mendjana Odi. En tant que tel, il sait quels sont les défis qu’il devra relever tout au long de son règne qui s’annonce déjà très riche et instructif. Il bénéficiera ainsi des conseils du Chef supérieur du groupement de Njore, Sa Majesté Bagdama De gaulles qu’il considère d’ailleurs comme un modèle en matière d’administration de sa chefferie. Encore que Sa Majesté Mendjana a placé son règne sous le signe de la concertation et de la discipline: « les indisciplinés dans une armée ne sont pas autorisées. Aucun développement n’est possible s’il l’on n’est pas discipliné. Ceux qui viendront pour mettre le désordre seront radiés de nos rangs». Pour l’aider dans cette tâche, le nouveau chef de Nio Babouté sera assisté par un grand conseil des notables: Menbangbi Lydie épouse Garba, Onogo Irène épouse Bovoum, Mvigne Mathieu, Aoudou Mvoutong, Sa Majesté Mbetsobe Benjamin, Sa Majesté Kouh Ndoumbe Aristide, Mfengue Willy Gérard, Tchidie Mbi Jean Baptiste, Nkoulou Désiré et tous les chefs de quartiers.

Bon à savoir, la chefferie de Nio Babouté est constituée de cinq quartiers (Njaka, Mekak, Ngougouma, Yabako et Nio centre) administrés par des chefs ayant chacun un adjoint. Long règne à sa majesté Linus Toussaint Mendjana.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here