TCHAD: Après l’annonce de la mort d’Idriss Deby,son fils Mahamat prend le pouvoir !

0
141

Le président de la république du Tchad,le maréchal Idriss Deby Itno ,vient de rendre l’âme à Ndjamena dans la capitale Tchadienne. D’après le conseil militaire de transition(CMT) ,le chef suprême des forces armées a succombé à des blessures alors qu’il coordonnait personnellement ses troupes au front face aux rebelles du Fact.

Depuis ce matin, 20 avril 2021, l’annonce a été faite à la radio et télévision nationale Tchadienne par les militaires du nouveau conseil militaire de transition mis en place par son fils Mahamat Déby Itno et adoubé pour l’instant par les officiers supérieurs ainsi que les hommes de rangs de l’armée Tchadienne.

Peur sur Ndjamena

Après le communiqué du CMT qui annonce la dissolution du gouvernement ainsi que le parlement, l’instauration du couvre feu et la fermeture de toutes les frontières, la peur se vit chez les habitants de Ndjamena qui ne savent plus à quel saint se vouer et surtout de la suite des évènements dans les heures et les jours qui vont suivre.
À la radio et télévision nationale, le temps est consacré à la musique militaire. Sur le terrain,les militaires font des tournées de reconnaissance dans la ville de Ndjamena pour rassurer le peuple Tchadien, a t-on appris.

Transition « monarchique » avec Mahamat Idriss Deby Itno ?!

Après l’annonce officielle de la mort du président Tchadien par les militaires du Cmt chapeauté par le Général de Brigade Mahamat Deby Itno, l’un des fils du défunt président, il est désormais clair que Mahamat tente de prendre le pouvoir.Comme en RDC avec les Kabila,au Gabon chez les Bongo…le nouvel homme fort autoproclamé et annoncé par les militaires du CMT est un pur produit du système et de l’appareil général de Brigade de l’armée Tchadienne,cet ancien lauréat du groupement des uécoles militaires interarmées du Tchad et du lycée militaire d’Aix-en-Provence en France, il a été au coeur de la direction générale de service de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE) et de la garde prétorienne du régiment 1. Habitué et amoureux du front comme son père, il a participé,en mai 2009, à Am-Dam dans l’Est du Tchad à la bataille victorieuse contre une coalition des rebelle commandé par Timan Erdimi. Patron de la sécurité présidentielle depuis 2012 en passant par le commandement de l’escadron blindé et des gardes du corps en 2010, Mahamat a participé à la lutte contre le terrorisme dans le Nord du Mali comme commandant en second des forces armées Tchadiennes en intervention au Mali(Fatim) en 2013. Il a été au coeur des stratégies de la lutte contre les combattants de la secte Boko Haram avec la FMM. Féru du renseignement qui a suffisamment fait ses classes auprès de son défunt père, cet homme craint va t’il réussir à convaincre les Tchadiens à le laisser occuper le fauteuil de Idriss Deby Itno ? Nous y reviendrons.
Prince Aristide Ngueukam

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here