TERMINAL POLYVALENT DE KRIBI: R-LOGISTIC est le nouveau Partenaire

0
1091
R_logistics
R_logistics

R_logistics

-Avec les administrateurs de KPMO, cette filiale du grand groupe monégasque de la logistique dans le monde MONACO RESSOURCES se dit prêt pour le déploiement sur Kribi.

– Le camerounais Mouctar Hamadama au cœur des négociations

 

TERMINAL POLYVALENT DE KRIBI

R- Logistic, le partenaire qui rassure pour un démarrage rapide des activités

R-Logistic, filiale du grand groupe MONACO RESSOURCES, est désormais Le nouveau repreneur des actifs de Necotrans pour la gestion du terminal polyvalent de Kribi.Elle a eu des échanges fructueux avec son partenaire,les administrateurs de Kpmo. C’était lors d’un conseil d’administration tenu le 20 décembre 2017 à Douala.

Satisfaits de la qualité et de la solidité de l’offre de ce géant mondial de la logistique, les deux entités souhaitent que les pouvoirs publics fassent preuve de célérité dans la conduite des négociations pour  que le Port de Kribi, l’un des projets phares du « Programme de Grandes Réalisations » en attente de mise en service depuis quelques temps, démarre enfin ses activités.

Contrairement à des informations qui ont pu être entendues ici et là, les droits de Necotrans sur le terminal conventionnel de Kribi n’ont pas été repris par Bolloré Transport & Logistics. C’est en tout cas ce que l’on peut retenir à l’issue des travaux du conseil d’administration tenus récemment à Douala, en présence du président du conseil d’administration de TPK, Mouctar Hamadama, des représentants de Kpmo et de celui du Port autonome de Kribi.

En effet, les actifs du logisticien français Necotrans dans le consortium déclaré adjudicataire du contrat de concession du terminal polyvalent du port en eau profonde de Kribi, suite à la liquidation judiciaire du groupe éponyme prononcée en France, ont été repris par R-Logistic du grand groupe monégasque Monaco Ressources.

Après de longues et fructueuses négociations, les deux entités sont parvenues à un accord sur le mode opérationnel de cette structure ainsi que sur son mode de fonctionnement.

En acquérant la totalité des actifs du groupe français défaillant (soit 60% des parts d’action dans ce consortium), R-Logistic devient ainsi le nouveau partenaire qui, aux côtés de Kpmo(qui détient 40%) , devra opérer sur la plus grande infrastructure portuaire de la côté ouest africaine.

R-Logistic prêt pour le démarrage du Terminal Polyvalent de Kribi.

A la suite du conseil d’administration et au cours d’un point de presse donné par les responsables de R-Logistic assisté par le Dga de TPK, Fabrice Viguier ,le directeur de R-Logistic, a annoncé d’importants investissements dans le cadre des grands travaux d’aménagement à réaliser pour l’entrée en fonction effective de cet important outil industriel qui va offrir de nombreuses opportunités relatives aux activités économiques, minières et agricoles. Des activités pour lesquelles R-Logistic dispose autant d’atouts, d’expertise et d’une longue expérience. Pour le déploiement sur le terrain à Kribi, Fabrice Viguier a indiqué que des négociations avec les autorités camerounaises sont en cours de finalisation. Et c’est après cette étape qu’ils feront valoir les réalisations ; notamment les investissements colossaux en termes d’équipements et d’infrastructures ainsi que le volet relatif à l’approvisionnement en ressources humaines.

«… Les négociations  se  sont  bien passées. Nous  sortons de  ce  conseil d’administration avec  beaucoup d’informations. Nous  avons  apprécié  les  documents  de cession de Necotrans à R-Logistic  en  présence de l’administrateur  représentant  le  Port en eau  profonde  de Kribi (Pak). Il faut dire que la suite sera impulsée par  l’administration du Port …. », a déclaré Ousmanou Ngam-administrateur KPMO- au sortir des travaux de ce premier conseil d’administration.

Quand les représentants de KPMO crédibilisent R-Logistic.

Très optimiste et ravi, le représentant de Kpmo à ce conclave n’a pas caché sa joie et son engouement face aux propositions de R-Logistic. Une offre aguichante qui, au-delà du sérieux et de la crédibilité dont elle affiche, est adossée sur une expertise multisectorielle et diversifiée. Il faut noter que  R-Logistic est  opérationnelle dans plus de 25 pays à travers la planète.

 Sans vouloir dévoiler le secret des tractations, Ousmanou Ngam a indiqué que c’est en collégialité que l’ensemble des administrateurs de KPMO présentera de manière officielle, sa position définitive.

Au regard de la qualité et de la solidité de l’offre de ce géant mondial de la logistique, les deux entités souhaitent que les pouvoirs publics fassent preuve de célérité dans la conduite des négociations pour  que le Port de Kribi, l’un des projets phares du « Programme de Grandes Réalisations » en attente de mise en service depuis quelques temps, démarre enfin ses activités en cette année électorale.

Il est à noter que de nombreux experts en logistique pensent que le gouvernement du Cameroun ne devrait pas privilégier la gestion de ce terminal via une régie. Car celle-ci a-t-on appris ferra perdre plutôt beaucoup d’argent à l’Etat du Cameroun.

Mouctar Hamadama

Au commencement de l’affaire

C’est le lieu de rappeler que c’est grâce à l’opiniâtreté de Mouctar Hamadama président du conseil d’administration de TPK avec l’aval du gouvernement qu’un accord avait été trouvé entre Necotrans (60%) du capital du consortium et Kpmo (40%), avec une compensation financière au bénéfice de Kpmo, à déterminer par les parties. Necotrans devait tenir la présidence du conseil d’administration, la direction générale et la direction administrative et financière. Le directeur général adjoint, le directeur d’exploitation et le contrôleur de gestion seraient issus des rangs de Kpmo. C’est à l’issue de cet accord que la société, dénommée « TPK », mis en place pour gérer le terminal polyvalent du port de Kribi, a été créé, avec la fusion des deux structures. Après la nomination des organes dirigeants au cours d’un conseil d’administration de TPK à Kribi, les négociations avec les pouvoirs publics et la direction générale du Port autonome de Kribi étaient au beau fixe et ce pour le démarrage effectif de ses activités sur la place portuaire de Kribi. Malheureusement la décision du tribunal de commerce de Paris déclarant la faillite de Nécotrans va signer la fin du déploiement de TPK.

Après plusieurs mois, R-Logistic du grand groupe Monaco Ressources et Mouctar Hamadama viennent de réveiller ce projet chère au président Paul Biya. Fin négociateur et spécialiste en intelligence économique, nombreux sont ceux qui pensent que Mouctar Hamadama et ses nouveaux partenaires vont apporter une  contribution significative dans la gestion efficiente du Terminal polyvalent de Kribi.

Rappelons que la concession du terminal polyvalent de Kribi est le fruit de l’appel d’offres lancé en mai 2014 par les autorités camerounaises, le groupe Necotrans et le consortium Kribi Port Multi Operators (Kpmo) regroupant neuf opérateurs camerounais (transitaires, manutentionnaires, agents maritimes) ont été désignés adjudicataires du contrat de partenariat pour l’exploitation et la maintenance du terminal polyvalent du port en eau profonde de Kribi. Le contrat prévoyait une concession de 20 ans et des investissements de 26,2 millions d’euros (environ 17 milliards de FCFA) et des redevances versées à l’Etat camerounais par le Groupement Necotrans/Kpmo.

Des sources proches du nouvel acquéreur dévoilent que R-Logistic est prêt à respecter toutes les exigences du cahier des charges et compte ainsi accompagner le Cameroun qui dispose d’un fort potentiel en matière de croissance vers son émergence pour 2035.

 

                                                                                                                                                                                       Prince Arisitde Ngueukam

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here