Unité Nationale: Le Ya-Kamata condamne la sécession et réaffirme son soutien à Paul Biya

0
773
El Hadj
El Hadj

El Hadj

Le groupement associatif placé sous la houlette d’El Hadj Oumarou a une fois de plus manifesté son attachement aux institutions de la République et à celui qui les incarne. C’était à travers une motion de déférence, de remerciements et de soutien à lui adressée au terme d’une session ordinaire élargie aux membres et sympathisants de cette association, tenue le 25 novembre 2017 à Douala.

 

Que s’est-il passé pour que l’on en arrive à cette motion ? Une simple observation de la crise sociopolitique et sécuritaire que traverse le Cameroun et la manière   dont les choses sont gérées pour la juguler ont certainement constitué une motivation ayant conduit l’instance dirigeante de cette association caritative à opter pour  une motion de déférence, de remerciements et de soutien.

Les raisons pour le Ya-kamata de remercier ainsi le chef de l’Etat sont multiples : en effet, malgré la diversité et la multitude des communautés qui constituent les peuplades au Cameroun, une sollicitude particulière a très souvent été faite à l’endroit de la communauté Haoussa du Cameroun qui constitue pour ainsi dire, le « noyau dur » du Ya-Kamata quand bien même il y a lieu de reconnaitre que les actions caritatives menées par cette association s’étendent à d’autres communautés. Ce qui constitue un exemple à n’en point douter du vivre-ensemble prôné depuis toujours par le chef de l’Etat à travers l’intégration nationale. N’a-t-il pas déclaré que tout camerounais devrait se sentir chez lui partout sur l’étendue du territoire national ? N’a-t-il pas pour des besoins de renforcement de cette intégration mis sur pied une commission de promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, ou alors, ne se déploie-t-il pas assez sur le chantier de la politique de promotion de l’alphabétisation et du développement social bénéfique à toutes les communautés ? Que dire alors des efforts entrepris pour débarrasser le Cameroun de la secte terroriste Boko Haram et des incursions des rebelles centrafricains ? Si ce n’est que la manifestation, la réelle volonté du Chef de l’Etat à conduire le Cameroun vers l’émergence dans la paix et la sécurité.

 

Le Yakamata condamne la sécession du Cameroun

 

C’est d’ailleurs cette volonté de vivre en paix non seulement avec ses voisins, mais aussi avec ses populations que notamment, le chef de l’Etat s’est toujours activé pour la résolution pacifique et durable de la situation qui continue de prévaloir dans les régions du Sud-ouest et du Nord-ouest. On en veut pour preuve cet autre attachement aux valeurs de dialogue et de cohésion sociale qui a conduit à un déploiement de personnalités dans cette partie du pays en vue de rassembler le moment venu différents acteurs politiques, traditionnels et religieux et ainsi discuter au sujet de cette crise qui perturbe considérablement le développement et l’éducation des dirigeants de demain dans cette partie du pays.

Le Ya-Kamata au travers de sa motion de déférence, de remerciements et de soutien a au terme de ce conclave, manifesté sa marque citoyenne en condamnant avec la dernière énergie toutes les manœuvres visant à déstabiliser ce pays qui reste au-delà de sa diversité, un et indivisible. La volonté du Ya-Kamata appelle aussi Paul Biya à se présenter à nouveau à la prochaine élection présidentielle, tant il est important pour cette association à voir confier les rênes de l’Etat, non à un aventurier, mais à un homme expérimenté qui conduira le pays à bon port au travers d’une bonne politique sociale, culturelle, économique et sportive qu’elle soutient d’ailleurs.

Puisse Allah le Tout-puissant exhausser les prières de ses enfants.     

                                                                                                                                                                                                             Prince Will TABI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here