Vœux à l’Art: L’Urgence de corriger la perception que les consommateurs ont de la qualité du service dans notre pays

0
219
Philémon Zoo Zame. Nous travaillons pour la bonne qualité du service des réseaux de communications électroniques

Lors de la cérémonie des vœux de nouvel an de ses collaborateurs, le 07 février dernier, au siège de l’agence à Bastos, le directeur général(Dg) de l’Agence de Régulation des Télécommunications (Art), Philémon Zoo Zame, a saisi cette occasion pour faire le bilan de l’année passée, avant de fixer  le cap de la nouvelle année.

A la lecture du bilan des activités pour le compte de l’année 2018, le Dg, en toute humilité, a reconnu que cette performance est le fruit d’un travail collectif. « En réalité le mérite de ces réalisations revient à chacun de nous. Sans le travail et l’investissement au quotidien de l’ensemble du personnel, ces projets n’auraient pu être réalisés. Sachez que votre engagement est précieux et qu’il est apprécié à sa juste valeur. C’est le lieu pour moi d’exprimer ma gratitude à chacun de vous pour votre travail assidu, votre franche collaboration et votre implication effective à divers niveaux pour la réussite des missions qui nous sont assignées. Je vous exhorte à continuer dans la même lancée », a-t-il déclaré à ses collaborateurs.

L’Urgence de  corriger la perception que les consommateurs ont de la qualité du service dans notre pays

Selon ses propos, beaucoup restent à faire, et l’Art aura davantage besoin de cette solidarité pour relever les nouveaux défis, parmi lesquels cinq paraissent majeurs : « L’Art n’a pas encore réussi à complètement corriger la perception que les consommateurs ont de la qualité de service des réseaux de communications électroniques dans notre pays ; le paiement des  redevances d’utilisation des fréquences par les opérateurs titulaires de concession et les représentions diplomatiques  ainsi que des pénalités infligés aux opérateurs  restent une préoccupation majeure ; le respect des obligations en matière d’identification des abonnés  par les opérateurs est loin d’être optimal; l’évaluation de l’exploitation des équipements de contrôle montre qu’ils n’ont pas encore atteint leur niveau de plein emploi. Enfin, les stratégies et outils de régulation de l’Art doivent connaître une adaptation eu égard au développement rapide de nouveaux services, ce qui est n’est pas sans contrainte », a-t-il dévoilé, tout en restant convaincu que les populations attendent beaucoup du secteur des télécoms : « Elles attendent de voir les signaux positifs de la bonne santé de notre économie notamment à travers l’amélioration de la qualité de service offerte et du taux de couverture du réseau. Elles attendent recevoir des services innovants qui répondent à leurs besoins. L’Agence doit par conséquent être à l’écoute  des consommateurs et s’assurer que le marché répond à leurs  aspirations légitimes. L’Agence doit  veiller à ce que toutes les barrières à l’entrée du marché soient levées ».

Si pour Philémon Zoo Zame, « les communications électroniques constituent une porte ouverte sur le monde, un outil de productivité pour les entreprises et les administrations, un facteur de croissance pour notre pays », il invite ses collaborateurs à œuvrer pour que le vœu du président de la République soit une réalité. A savoir : «il est indispensable que nous fassions davantage pour intégrer le numérique dans le fonctionnement de nos services publics et de notre économie. La société digitale qui s’annonce n’attendra pas les retardataires ».

Innovations pour 2019 et contrats de performances avec le personnel

A en croire Philémon Zoo Zame, l’année 2019 va connaître des innovations, à la suite du vaste redéploiement des effectifs décidé par le conseil d’administration en décembre 2018, avec des objectifs et des résultats à atteindre à chaque structure de l’Art.

A cet effet, la signature des contrats de performance entre le directeur général  et chaque chef de structure en est une illustration parfaite. « Ce contrat engage chaque personnel de la structure corrélativement à son niveau de responsabilité  et servira de base à l’évaluation des performances du personnel et des services. Je saisis cette occasion pour réitérer les prescriptions qui servent de socle aux valeurs essentielles pour l’atteinte de nos objectifs: la présence effective au poste, la discipline et l’engagement total au travail. Afin de renforcer des mesures visant à s’assurer du respect des règles de discipline, un nouveau dispositif de contrôle d’accès sera mis en place », a recommandé le Dg de l’Art.

Pour atteindre tous ces objectifs, Philémon Zoo Zame annoncé une bonne nouvelle à ses collaborateurs, notamment en ce qui concerne les conditions de travail : « Ensemble, nous allons les analyser pour y apporter des solutions appropriées.  Déjà, s’agissant des primes j’ai instruis une mission de benchmark dans certains établissements comparables au nôtre (Cnps, Feicom, l’Antic, etc), dont les résultats nous donneront des indications utiles à l’élaboration de propositions à soumettre au Conseil d’administration. Avec la mise en œuvre des résolutions du Conseil d’administration relative à l’assainissement du fichier du personnel, les questions relatives aux avancements et reclassements connaîtront des avancées ».

Danick Nitcheu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here