Yagoua-Bongor

0
606
photos maroua ist
photos maroua ist

Les filles libres et les camionneurs vont en guerre contre les Ist

photos maroua ist

Une vaste campagne transfrontalière vient d’être initiée au pont reliant la ville de Yagoua au Cameroun et Bongor au Tchad afin de sensibiliser les filles libres, les camionneurs et les populations riveraines sur cette pandémie qui endeuille des nombreuses familles.

 

Réduire la survenance des nouvelles infections au Vih/Sida et des Ist chez les camionneurs, les filles libres et les populations riveraines du nœud transfrontalier Yagoua au Cameroun et Bongor au Tchad. C’est l’objectif de la grande campagne de mobilisation et de dépistage contre ces maladies, organisée dans le cadre des activités communes, synergiques, transfrontalières de ce nœud.

Selon les organisateurs, la problématique de cette initiative reste et demeure dans l’engagement des deux États, à savoir le Cameroun et le Tchad et des autres pays de la sous-région, à mutualiser leur les énergies afin de lutter contre ces fléaux, d’accroitre l’utilisation correcte du préservatif, améliorer la perception des risques du Vih/Sida et encourager la population à la connaissance de leur statut sérologique qui conduira inéluctablement à une meilleure prise en charge.

Les cérémonies de lancement de cette vaste campagne, placée sous le haut patronage du gouverneur du Mayo-Kebi-Est au Tchad et du Préfet du Mayo-Danay au Cameroun se sont respectivement déroulées le 28 et le 29 Mai dernier à Bongor et à Yagoua. Elles ont connu une forte mobilisation des représentants des ministres de la Santé publique du Tchad et du Cameroun et des autres pays de la Sous-région, des autorités des deux pays, des représentants de l’Onusida, du secrétaire exécutif de l’Oceac, des représentants des secrétaires permanents des comités nationaux de lutte contre le Sida, les représentants des associations de marketing social des pays membres de la Cemac, des pairs éducateurs, et des communautés logeant au niveau du nœud transfrontalier : Yagoua et Bongor.

Coalition sous régionale contre les Ist.

Dans leur différents discours de lancement, le Gouverneur du Mayo-Kebi-Est, Mahamat Ali Hassaballah et le Préfet du Mayo-Danay, Simon Kwetti Ndoh, ont fait savoir que la campagne des activités commune transfrontalière revêt un grand intérêt pour les populations des pays.

Le représentant du secrétaire permanent de l’Oceac pour sa part a indiqué que la prévalence au Vih/Sida chez les camionneurs, les filles et les populations riveraines est très élevée. L’on note a titre d’exemple : Lors du premier passage dans ce nœud en 2013, passage auquel 2500 personnes avaient été mobilisées, 1310 ont été dépistées, 371 traitées contre les IST et 69 personnes déclarées Séropositives. C’est ce qui justifie d’ailleurs l’un des objectifs de cette campagne, dont l’organisation des tests de dépistage du Vih au sein de la population d’une manière générale et en particulier chez les camionneurs et les filles libres, tant à Bongor qu’à Yagoua. Pour ce faire, la grande campagne synchronisée de mobilisation, de dépistage et de lutte concernant les Ist et le Vih s’est déroulée en même temps au Cameroun et au Tchad, constituant le 2e nœud des activités communes synergiques transfrontalières, dans le cadre du projet prévention Vih/Sida en Afrique centrale, PPSAC.

Rappelons que les Activités Communes Synergiques Transfrontalière(ACSTF) sont précédées par des formations des pairs éducateurs camionneurs, pêcheurs, filles libres et les prescripteurs de santé sur la vie associative des PVVIH.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here